Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Verre byzantin et islamiqueByzantine and Islamic Glass

Maria Mossakowska-Gaubert

masquer la recherchehide search
Critères de rechercheSearch criteria
titre, auteur, périodiquetitle, author, periodic issue
identification du matériel, musée/coll.identification of the material, museum/coll.
forme, technique et technologie de prod.form, technique and prod. technology
pays, région, site; production ou consommationcountry, region, site; production or consumption
contexte archéologiquearchaelogical context
sources et questions particulièressources and specific problems
date inf.inf. date date sup.sup. date

vignette
Poids en verre, fouilles de Fusṭāṭ (© IFAO)Glass weight, Fusṭāṭ excavations (© IFAO)
<- précédentprevious   référencesreferences 16/25   suivantfollowing ->      retour listeback to list
25 référencesreferences (2 pages)  ToutAll
1 - 2


FOY, Danièle
Lampes de verre à Fostat: le mobilier des fouilles d’Istabl ʿAntar
BARRUCAND, Marianne
L’Égypte fatimide, son art et son histoire. Actes du colloque organisé à Paris les 28, 29 et 30 mai 1998
Presses de l’Université de Paris -Sorbonne, Paris, 1999, p. 179-196

[701, 1200]
• Typologie des lampes fatimides trouvées à Fusṭāṭ (Istabl ʿAntar) :

I. Lampe à pied tubulaire :
I.a. lampe avec bouton terminal, pied le plus souvent creux (fig. 1). Une lampe de ce type, la mieux conservée trouvée à Fusṭāṭ, provient du contexte du XIe siècle. Ce luminaire dérive de lampes connues dans le monde méditerranéen à la période byzantine ou au début de l’occupation arabe ;
I.b. lampe sans bouton terminal, peu représentée (fig. 2) :
– avec le pied court et évasé,
– avec le pied tronconique, aplati à son extrémité.

II. Lampe tronconique avec porte-mèche (fig. 4) :
petit gobelet d’une hauteur moyenne de 7 à 8 cm, muni d’un porte-mèche en forme d’un tube creux. Ce type est le plus commun parmi les lampes de Fusṭāṭ. Tous les exemplaires, à une seule exception (contexte - milieu du VIIIe siècle), proviennent de contextes postérieurs au milieu du Xe siècle, notamment du XIe siècle, parfois même postérieurs au XIIe siècle.

III. Lampe globulaire avec anses (dite “lampe de mosquée”) (fig. 5-6) :
corps large, ovoïde ou sphérique, un rebord haut, plusieurs anses rattachées à la panse. Fond plat ou, plus souvent, en forme d’un pied annulaire. Rares exemples de lampes dont le fond est constitué d’une pastille de verre rapportée. Certaines lampes sont munies d’un porte-mèche. Tous les fragments de lampes de ce type trouvé à Istabl ʿAntar proviennent de contextes fatimides.

IV. Autres lampes (fig. 8) :
– deux fonds très épais munis d’un tube porte-mèche ;
– deux fragments avec petits anses - identification incertaine - encriers (?) ;
– deux fragments de fonds avec un cordon de verre enroulé sur lui même à l’emplacement d’un porte-mèche ;
– fragment d’une panse avec une anse.
Egypte Egypt Fusṭāṭ consommation

Version 5, données dudata date 30 janvier 2013January 30th 2013