Institut françaisFrench Institute
d’archéologie orientale - Le Caireof Oriental Archaeology - Cairo
Conseil suprême des antiquitésSupreme Council of Antiquities
logo logo

Cachette de KarnakKarnak Cachette

et numéros "K" de G. Legrainand G. Legrain's "K" numbers

masquer la recherchehide search
Critères de rechercheSearch criteria
CKCK Recherche rapideRapid search
N° K (Legrain)K number (Legrain)
Musée du Caire: JE, CG, RT ou SRCairo Museum: JE, CG, T.R. or S.R.
Autres localisations, N° inventaireOther locations, inventory number
Type objet, matière, remarquesKind of object, material, remarks
Période, dynastie, règnePeriod, dynasty, reign
Auteur(s)(:année), revue, collectionAuthor(s)(:year), revue, collection

vignette
Hathor, CK 950Hathor, CK 950
référence uniqueunique reference     retour listeback to list
Une référenceOne reference     ToutAll


CK 1213 : Vestiges animaux avec feuilles d’or (momies de béliers et oiseaux ?) (disparus)Animal remains with gold leaf (rams and birds mummies ?) (lost)
1904-1905
vignette manquante
hauteurheight  largeurbreadth  longueurlength  profondeurdepth  diamètrediameter  Remarques dimensionsRemarks on dimensions
DétruitDestroyed
Ville, muséeCity, museum N° d'inventaireInventory no. JEJE CGCG RTT.R. SRS.R.
Legrain:1906f, 146:
« Cette année, comme l’an passé, il arrivait parfois que nos ouvriers, fouillant dans la boue, ramenaient leur main pleine d’une matière visqueuse, gluante, semblable à un mélange albumineux, souvent blanc, parfois sale et noirci par une décomposition quelconque. On eût dit de la craie diluée dans du blanc d’œuf. Quelques feuilles d’or scintillaient çà et là, comme si elles eussent enveloppé la matière visqueuse et joué le rôle d’un papier d’emballage précieux. Presque toujours de petits ossements se trouvaient au milieu de la pâte. Je crois qu’ils étaient les reliques d’animaux sacrés, volatiles et quadrupèdes, car les deux genres étaient représentés. La matière blanchâtre paraît les avoir protégés ; mis en boule ou en œuf, la masse était enveloppée dans une feuille d’or. Ces singuliers objets furent jetés un peu partout, parmi les bois, les bronzes ou les statues de pierre. Nos ouvriers ne se trompaient pas à cet indice et savaient, par expérience, que, non loin de là, nous trouverions bientôt quelque objet de valeur. À huit et neuf mètres de profondeur, nous trouvâmes des ossements très bruns, de plus grandes dimensions, qui n’étaient pas entourés de la matière visqueuse et blanchâtre. Parmi les plus curieux je citerai un maxillaire de petit enfant, une tête d’animal carnivore et de très nombreux ossements d’ovidés. Ceci me semble important à retenir, car, si nous en croyons Hérodote, II, 42, le sacrifice d’un bélier unique n’avait lieu qu’une fois l’an à Karnak. L’animal immolé était précieusement gardé dans une salle du temple. Si les ossements d’ovidés trouvés dans la cachette sont les reliques des béliers sacrifiés annuellement, je fera remarquer qu’ils étaient peut-être déplacés dans une favissa, où, en somme, n’étaient jetés que les objets de rebut. J’ai recueilli soigneusement tous ces ossements qui seront soumis à l’examen du Dr Lortet, de Lyon. »

BibliographieBibliography

niv.lev. 4: Legrain:1906f « Nouveaux renseignements sur les dernières découvertes faites à Karnak (15 novembre 1904 — 25 juillet 1905) »
RecTrav 28 1906
citationmention - description description - commentairecommentary 146
niv.lev. 4: Lloyd:1976 Herodotus Book II, Commentary 1-98
1976 EPROER 43
citationmention - commentairecommentary - bibliographiebibliography 193-194 (5-c)
niv.lev. 5: Jambon:2009 « Les fouilles de Georges Legrain dans la Cachette de Karnak (1903-1907). Nouvelles données sur la chronologie des découvertes et le destin des objets »
BIFAO 109 2009
citationmention 272

L. Coulon - E. Jambon - Version 2, données dudata date 28 août 2017August 28th 2017

descr=Organique : exécutée en 0.121738 s.