Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

Les achats en ligne sont suspendus, sauf pour les fichiers. Retour le 1er septembre. J'ai un code promotionnel.

On line orders are suspended, except for files. Back on the 1st of September. I have a promotional code.

Mémoires publiés par les membres de l’Institut français d’archéologie orientale (MIFAO)

ISSN : 0257-411X

Les Mémoires publiés par les membres de l’Institut français d’archéologie orientale (MIFAO) réunissent des études de fond et des synthèses thématiques sur l’ensemble des domaines de l’égyptologie. Conduits par les membres de l’Institut, chercheurs spécialistes et responsables de missions de terrain, ces mémoires ont vocation à livrer les résultats les plus novateurs en matière d’analyse des sources égyptologiques. Ils constituent des ouvrages de référence par leur approche méthodologique rigoureuse et leur réflexion sur les questions essentielles de l’Égypte ancienne.


Vignette
IF1259
ISBN 9782724708431
2022 IFAO
Collection: MIFAO 146
Langue(s): français
1 vol. 240 p.
49 (865 EGP)
Mefkat et la déesse Hathor
Topographie et religion dans la IIIe province de Basse Égypte

Depuis les travaux de Jean Yoyotte dans les années 1980, il était apparu qu’une reprise du dossier de Mefkat, ville du delta occidental, était nécessaire, qui inclurait notamment une nouvelle édition du Rituel de Mefky (bloc Caire Musée égyptien JE 45936). Les informations portées par ce fragment de naos permettent de revenir sur la géographie locale et les lieux mis à contribution dans le Rituel, mais aussi de préciser différents aspects de la théologie de Mefkat. La figure d’Hathor qui y était vénérée, associée à un Osiris et à un Harsomtous dans une triade d’inspiration osirienne, possédait une forte connotation bovine. Qualifiée de ba d’Isis, de brillante ou de Dorée, Hathor de Mefkat était une vache maternelle, une déesse dont la tête coupée par Horus fut remplacée par un mufle de vache, à l’image d’Isis dans le récit de l’affrontement entre Horus et Seth. Ce mythe étiologique se trouve en outre, avec quelques adaptations mineures, dans d’autres sanctuaires d’Hathor de Mefkat, que l’on peut identifier dans le nord de la Haute Égypte et dans le delta oriental.
Cette monographie est la version remaniée d’une thèse de doctorat soutenue à l’université de Lille en 2009. Elle présente une nouvelle traduction et un commentaire du Rituel de Mefky, puis propose de revenir sur le toponyme, son origine et sa localisation, avant d’analyser les différentes facettes de la religion locale.

Following the studies by Jean Yoyotte in the 1980s, updating the documentation on Mefkat, a city in the western Delta was necessary, including a new edition of the block Cairo Egyptian Museum JE 45936 (Ritual of Mefky). The text on this fragment of a naos provides an accurate picture of the local geography and clarifies different aspects of the specific theology of Mefkat. The form of Hathor that was worshipped in Mefkat, associated with Osiris and Harsomtus in a triad of Osirian inspiration, had a strong bovine connotation. Described as the ba of Isis, the Shining One or the Golden One, Hathor of Mefkat was a cow, a form of Isis whose head, cut off by her son Horus, was replaced by a cow’s head, in the same way as in the tale of “The Contendings of Horus and Seth”. This etiological myth is also found, with minor changes, in other sanctuaries of Hathor of Mefkat, identifiable in northern Upper Egypt and the Eastern delta. This monograph is a revised version of a doctoral thesis defended at the University of Lille in 2009. It presents a new translation of and commentary on the Ritual of Mefky, and then analyzes the toponym Mefkat, its origin and location, as well as the different facets of the local religion.

 


  • Vous pouvez acquérir ce(s) fichier(s) PDF issu(s) de cet ouvrage en cliquant sur le nom du fichier puis 'Ajouter au panier'.
  • You can buy theses PDF files extracted from this book by clicking on the file name then 'Add to cart'.
Sylvain Dhennin
p. 1-240
34 €
Mefkat et la déesse Hathor