Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

Nouveautés 2018 et 2019


pdf
AnIsl048.1_art_12.pdf (0.81 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 48.1
2014 IFAO
15 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Tableaux d’anatomie judiciaire. Législation du talion en Occident musulman et autres atteintes légales à l’intégrité physique du corps

En droit musulman, le châtiment vise le corps du coupable qui est invariablement le lieu et l’objet de la punition : on sait qu’en cas de vol une réglementation méticuleuse le découpe en segments qui ont vocation à être amputés. La législation du talion nécessite, elle aussi, l’établissement d’une typologie des traumatismes et donc d’une liste des pièces qu’il est licite de découper en représailles. Même en ce qui concerne le rituel funéraire, la question de l’individuation de l’être humain se pose lorsque le corps est incomplet : jusqu’où le fragment peut-il se substituer au tout ? Il se dessine ainsi une véritable anatomie juridique dans laquelle le corps, dont il convient pourtant de respecter l’intégrité physique, est disséqué en membres et organes, de sorte que l’individu s’efface derrière la pièce détachée, comme en une sorte de synecdoque. Ce paradoxe est analysé à partir, principalement, de la législation du talion en droit malékite, tant du point de vue de la doctrine que de la pratique, mais dans une perspective qui se veut moins juridique que culturelle et anthropologique.

Mots-clés : Islam – Occident musulman – malékisme – corps – talion, qiṣāṣ – qawad – ­blessure – amputation – diya

In Islamic law, punishment is aimed at the body of the guilty party. The body is invariably the location and the object of the punishment. Indeed, we know that in case of theft, meticulous rules divide the body into various segments that may be amputated. The law of retaliation also requires the creation of a typology of traumas and thus a list of body parts, which may lawfully be cut in retaliation. Even within funeral rites, the issue of individuation of the human being is questioned when the body is incomplete: to what extent can a fragment represent the whole? Thus, a veritable legal anatomy is drawn up, in which, while the physical integrity of the body must be respected, the body is nevertheless dissected into limbs and organs such that the individual disappears behind the spare parts, as a kind of synecdoche. This paradox is analysed mainly through the law of retaliation in the Maliki school, both in terms of doctrine and practice, but also from a perspective that seeks to be less legal than cultural and anthropological.

Keywords: Islam – Muslim West – Maliki school – body – retaliation – qiṣāṣ – qawad – wound – amputation – diya