Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Les achats en ligne sont suspendus. Retour le 1 septembre 2019. Cependant vous pouvez acheter des fichiers à télécharger. J'ai un code promotionnel.

On line orders are suspended. Back on September 1st 2019. However you still may buy and download files. I have a promotional code.

1 notices, page 1 : 1

pdf
AnIsl048.1_art_11.pdf (0.54 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 48.1
2014 IFAO
23 p.
gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Making Men and Women. Arabic Commentaries on the Gynaecological Hippocratic Aphorisms in Context

Cet article se concentre sur plusieurs passages traitant des différences entre les hommes et les femmes, dans les Aphorismes hippocratiques. Cette question fait actuellement l’objet d’un programme de recherche à l’université de Manchester. Les aphorismes gynécologiques et leurs commentaires, écrits par des auteurs masculins, reflètent plusieurs siècles de réflexion antique et médiévale sur les femmes et le corps féminin. Ibn al-Quff (m. 1286), al-Kilānī (xive siècle), et d’autres auteurs de la tradition exégétique arabe ont beaucoup à dire sur le corps des femmes et ses pathologies. Ils discutent, par exemple, de la question de savoir pourquoi les femmes ne sont jamais « ambidextres » et des multiples ressemblances et différences entre les corps féminin et masculin. Ils débattent également de l’existence possible de testicules et de sperme féminins, et de la manière dont une « femme masculine » ou un « homme féminin » peuvent résulter du fait que leur conception s’est déroulée, d’une manière ou d’une autre, dans un entre-deux du genre

Le rapprochement et la distinction entre le masculin et le féminin dans ces débats arabes entrent en résonance avec la tradition médicale grecque, en particulier avec les écrits du médecin grec Galien (m. ca. 216 apr. J.-C.), en enrichissant mais aussi parfois en critiquant ses commentaires, dont l’impact était très grand. La controverse entre Galien et Aristote (m. 322 av. J.-C.), autour de la nature des rôles respectifs du mâle et de la femelle dans la formation de l’embryon, souleva de nombreux commentaires auprès des médecins arabes. La physiologie des menstrues et de la lactation suscita également commentaires et débats. Nous montrons que l’étude de ces discussions est pertinente non seulement pour l’histoire de la médecine, mais également pour les représentations du masculin et du féminin dans différents contextes et différents types d’écrits.

Mots-clés : médecine arabe médiévale – médecine grecque ancienne – Aphorismes hippocratiques – gynécologie – genre

This paper focuses on several passages concerning the differences between men and women as represented in the Arabic commentaries on the Hippocratic Aphorisms, currently the subject of a research project at the University of Manchester. The gynaecological aphorisms and their commentaries, written by male authors, reflect centuries of ancient and medieval thought on women and their bodies. Ibn al-Quff (d. 1286), al-Kilānī (14th century) and other contributors to the Arabic exegetical tradition have plenty to say on the subject of the female body and its pathologies. They discuss, for example, the question of why women are never “ambidextrous” and the various ways that female bodies resemble or differ from male bodies. They also discuss the possible existence of female testicles and semen, as well as the manner in which a “manly woman” or “womanly man” may result from the manner of the in-between gendered person’s conception.

The blending and separation of “male” and “female” in these Arabic debates resonate with the Greek medical tradition, and especially with the writings of the Greek physician Galen (d. c. 216 AD), elaborating on and sometimes challenging his influential commentaries. The rift between Galen and Aristotle (d. 322 BC), centring on the nature of the male and female contribution to the formation of an embryo, elicits much commentary from the Arab authors. The physiology of menstruation and lactation likewise invite commentary and debate. We show that the study of such discussions is pertinent not only to the history of medicine, but to representations of manliness and womanliness in a wide range of contexts and genres.

Keywords: medieval Arabic medicine – ancient Greek medicine – Hippocratic Aphorisms – gynaecology – gender


1 notices, page 1 : 1

Nouveautés