Institut français
d’archéologie orientale du Caire

IFAO

Catalogue des publications

extrait du catalogue (recherche de “9782724705850”)


Vignette
IF1045
ISBN 9782724705850
2011 IFAO
Collection: FIFAO 66
Langue(s): français
1 vol. DVD+224 p.
45 (818 EGP)

Ayn Soukhna 2.
Les ateliers métallurgiques du Moyen Empire

L'une des découvertes les plus importantes effectuées ces dernières années sur le site d'Ayn Soukhna, côte ouest du golfe de Suez, a été celle d'un important complexe d'ateliers métallurgiques bien datés du Moyen Empire égyptien, trouvés la plupart du temps dans un état exceptionnel. Ces ateliers présentent plusieurs petits espaces, délimités par des murs de pierre sèches, dans lesquels il est possible de suivre les différentes étapes du traitement du minerai de cuivre, de sa réduction – qui s'effectue dans des batteries de fours à ventilation naturelle – à la refusion du métal en creuset – phase finale du processus – dans des foyers en fer à cheval qui sont attisés par des cannes à souffler. La première partie de la présente étude, « Rapport archéologique », s'attache à faire la description précise de tous les éléments livrés par la fouille. La seconde partie, « Études archéométallurtiques », est la présentation d'un travail effectué sur une plate-forme expérimentale aménagée sur le site par les soins de l'UMR 5060 « Métallurgie et culture » . La combinaison de ces deux approches permet de mieux comprendre quelles étaient les conditions réelles de la production du cuivre à l'époque pharaonique.

L'ensemble de ce travail a, entre autres, été rendu possible par l'aide de plusieurs entreprises françaises installées en Égypte, qui ont souhaité soutenir des recherches portant plus

particulièrement sur l'études des techniques égyptiennes de l'Antiquité ; Total-Égypte, Air Liquide, Métro du Caire ligne 3 (Bouygues, Vinci), Colas Rail, Gaz de France, Électricité de France. C'est leur aide généreuse qui a permis, année après année, la poursuite de la fouille archéologique et des études sur le terrain.

One of the most important discoveries of recent years on the Ayn Soukhna site on the west coast of the Gulf of Suez has been that of a complex of metallurgical workshops firmly dated to the Egyptian Middle Kingdom, that have for the most part been found in an exceptional state of preservation. These workshops comprise several small spaces delineated by walls of dry stone, in which it is possible to follow the different stages of treatment of the copper ore from its reduction /extraction, which was done in batteries or furnaces with natural ventilation, to the remelting of the metal in a crucible – the final phase of the process – in horseshoe hearts fanned by blow pipes. The first part of the present study, "Archaeological report", gives a precise description of all the elements revealed by the excavation. The second part, "Metallurgical study", presents the work undertaken within an experimental context set up on the site through the involvement of the unit UMR 5060 "Metallurgy and Cultures". The combination of these two approaches allowed for a better undestanding of what were the real conditions for the production of copper in the Pharaonic era.

The ensemble of this work was made possible by, among other factors, the aid of several French businesses established in Egypt that wished to support research aimed in particular at the study of Egyptian techniques in antiquity: Total-Égypte, Air Liquide, Cairo Metro Line 3 (Bouygues, Vinci), Colas Rail, Gaz de France, Électricité de France. It has been through their generous assistance that, year after year, the archaeological excavations and the on-site sutides have continued.