Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Manifestations scientifiques

Pour recevoir les annonces des manifestations que nous organisons, abonnez-vous à la liste de diffusion…

Subscribe to our mailing list for the announcements of our events …

[Manifestations de l'Ifao] :

<< précédente toutes les manifestations suivante >>

Conférence

Le mercredi 21 novembre 2012 à 18h00, IFAO géolocalisation IFAO

Abou Rawach, Ire dynastie. Découverte de la plus ancienne barque funéraire égyptienne

Yann Tristant (Macquarie University, Sydney)

Située à seulement quelques kilomètres au nord du plateau de Giza, la localité d’Abou Rawach est bien connue pour abriter la pyramide de Rêdjedef, fils de Chéops. On oublie trop souvent que ce souverain de la IVe dynastie a choisi, pour l’emplacement de sa demeure d’éternité, un lieu d’exception puisqu’il était occupé depuis plusieurs générations. En effet, les travaux menés en 1913-1914, par Pierre Montet sur le cimetière M d’Abou Rawach, ont montré que la localité, qui domine par sa hauteur la vallée du Nil, abritait déjà à l’époque du roi Den (v. 2950 BC), un ensemble de grands mastabas dont l’architecture et le mobilier illustrent le rang et la splendeur de leurs occupants.

Depuis 2008, ce cimetière aristocratique de la Ire dynastie, longtemps négligé, bénéficie d’un nouveau programme archéologique. Le nettoyage des tombeaux et l’étude du matériel laissé sur place au début du XXe siècle ont déjà permis de compléter l’image du cimetière et de définir sa place au cœur de la capitale d’une Égypte en plein développement.

La mise au jour pendant l’été 2012 d’une barque funéraire en bois, la plus ancienne connue à ce jour, confirme, s’il le faut encore, tout l’intérêt de reprendre les fouilles avec des techniques résolument modernes. La découverte de ce bateau, non seulement bien préservé, mais aussi bien daté, offre avant tout l’opportunité d’étudier en détail l’un des rares exemples d’embarcation funéraire découverts en Égypte.