Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Manifestations scientifiques

Pour recevoir les annonces des manifestations que nous organisons, abonnez-vous à la liste de diffusion…

Subscribe to our mailing list for the announcements of our events …

[Manifestations de l'Ifao] :

<< précédente toutes les manifestations suivante >>

Conférence

Le dimanche 17 avril 2011 à 17h00, IFAO géolocalisation IFAO

Aux portes occidentales de l’Égypte : Taposiris Magna et Plinthine (IVe s. av. J.-C.- VIIe s. apr. J.-C.)

M.-Fr. Boussac (avec B. Redon, S. Dhennin, Th. Fournet)

Situées à 45km à l’ouest d’Alexandrie, Taposiris Magna et Plinthine sont implantées sur la rive nord du lac Maréotis. Leur abandon sans réoccupation, au début de l’époque impériale (Plinthine) ou à la fin de l’Antiquité (Taposiris), a assuré la remarquable préservation de leurs vestiges (port, nécropole, habitat, quartier artisanal, bâtiments publics, temple).

Depuis 1998, la Mission Française des Fouilles de Taposiris Magna dirigée par Marie-Françoise Boussac a repris l’étude de ces deux sites et de leur environnement, sous l’égide du Ministère des Affaires Étrangères, avec la collaboration du CSA et le soutien de l’Ifao.

Les travaux menés jusqu’à présent ont mis en lumière l’importance des changements environnementaux dans cette zone. De plus, les sondages menés dans la zone portuaire et sur la ville haute de Taposiris, associés à une prospection géophysique et topographique et à l’exploration systématique de la nécropole de Plinthine, ont permis de proposer un schéma d’ensemble de l’évolution de ces deux villes grecques. De nouvelles hypothèses sur les raisons et le contexte de leur formation ont pu être formulées et l’ampleur des aménagements liés à la création, à l’époque impériale, d’un port fermé a été l’un de nos résultats les plus marquants. Nos travaux ont également mis en lumière la richesse et l’intensité des rencontres culturelles qui se sont déroulées dans l’arrière-pays alexandrin à l’époque hellénistique dans le domaine balnéaire, cultuel et funéraire.

Les objectifs sont désormais d’insérer ces résultats à une échelle chronologique et géographique plus vaste dans la région du Mariout.