Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.
1 notices, page 1 : 1

pdf
EtudUrb009_art_50.pdf (1.8 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
, 14 p., 5 (100 EGP)

Matières et préparations cosmétiques pour le maquillage durant l’Antiquité

Les très nombreux objets découverts dans les sépultures sont une source extraordinaire d’étude des coutumes de la vie quotidienne durant l’Antiquité. En particulier, les fouilles de tombes égyptiennes ou gréco-romaines ont livré des coffrets de maquillage qui contenaient des miroirs, des épingles à cheveux, des stylets et des récipients parfois encore remplis de produits cosmétiques. L’analyse chimique de ces produits, conjuguée à l’étude des textes décrivant les pratiques liées à la beauté et aux soins du corps, permettent de mieux comprendre les modes de préparations des produits cosmétiques à ces époques. Une véritable science de la composition de produits cosmétiques complexes est ainsi révélée. l’article présente le résultat de recherches menées ces quinze dernières années à travers trois exemples de produits cosmétiques datant de l’époque gréco-romaine : le fard rose à base de garance, le fard blanc appelé céruse et la teinture des cheveux à base de plomb.

Mots-clés : cosmétiques – époque romaine – époque hellénistique – céruse – pigments laqués – garance – teinture – cheveux – galène – nano-cristaux.

The numerous objects excavated in ancient graves are an extraordinarily valuable source for the study of daily life in Ancient times. Archaeological excavations of Egyptian and Greco-Roman tombs uncovered make-up caskets that contained mirrors, hairpins, styli and pots, sometimes still full of cosmetics. Chemical analyses of these archaeological materials, combined with the study of ancient texts describing the practices related to beauty and body cares, shed light on ancient modes of preparation of cosmetics. They put in evidence a remarkable know how for making complex cosmetic formulas. The paper presents the results of research over the last fifteen years through three examples of Greco-Roman cosmetic products: the pink blush made from madder, the foundation cream called “ceruse” (white lead) and the hair dye recipe based on lead.

Keywords: cosmetics – Roman period – Hellenistic period – ceruse – lake pigment – madder – hair dye – galena – nanocrystals.
1 notices, page 1 : 1

Nouveautés