Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.
1 notices, page 1 : 1

pdf
EtudUrb009_art_45.pdf (2.5 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Études urbaines 9
2014 IFAO
22 p.
5 (100 EGP)

Le prix de l’entrée au bain en Égypte hellénistique et romaine d’après les données textuelles et numismatiques

De nombreuses sources littéraires grecques et latines indiquent que l’accès aux bains équivalait à une somme modeste. La documentation égyptienne – 41 documents allant du milieu du IIIe siècle av. J.-C. au début du IVe siècle ap. J.-C. – confirme ces données et donne, en outre, le prix de divers services, instruments ou produits associés aux bains. Mais si la pièce de monnaie la plus faible alors en circulation semble souvent représenter la somme à acquitter à l’entrée des bains égyptiens, la confrontation entre données textuelles et numismatiques pose quelques problèmes. Il existe notamment des périodes au cours desquelles la dénomination mentionnée dans les papyrus n’est pas en circulation. Par ailleurs, la masse monétaire semble en trop faible quantité sur le marché pour pouvoir être utilisée aussi couramment que les sources l’indiquent. Car l’accès au bain collectif était ouvert à une clientèle très large, selon une fréquence souvent pluri-hebdomadaire.

Mots-clés : bains – Égypte grecque et romaine – prix de l’entrée – économie antique – papyrus – monnaies.

According to many Greek and Latin literary sources, entering baths was low priced. Egyptian data – 41 documents from the mid-third century BC to the early fourth century AD – confirm these information and give also the prices of various services, utensils or products associated with bathing. However, as the smallest currency in circulation seems to be the usual entrance fee to Egyptian baths, crossing textual and numismatic data raises a problem. There are periods during which the coins mentioned in papyri are not in circulation. Besides, the money supply seems too scarce to be used as commonly as sources indicate. Because access to collective baths was open to a broad customer base, according to a multi weekly frequency.

Keywords: baths – Greek and Roman Egypt – entrance fee – ancient economy – papyri – coins.


1 notices, page 1 : 1

Nouveautés