Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.
1 notices, page 1 : 1

pdf
Bifao117_art_15.pdf (3.3 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
117
2017 IFAO
, 51 p., 10 (182 EGP)

Présence divine et obscurité de la tombe au Nouvel Empire. À propos des graffiti des tombes TT 139 et TT 112 à Thèbes (avec édition et commentaire)

Les inscriptions de visiteurs (Besucherinschriften) désignent les graffiti laissés dans la partie publique des monuments funéraires par des visiteurs qui viennent interagir avec les lieux. Le présent article propose deux études de cas, tirés du corpus de l’épigraphie secondaire des tombes thébaines, étudié et rassemblé par l’auteur.

La première tombe est celle du prêtre d’Amon Païry à Cheikh Abd el-Gourna (TT 139), qui contient deux inscriptions de visiteurs, dont l’une – la prière de Paouah – est bien connue pour les références qu’elle contient à l’épisode amarnien. Alors que l’interprétation à donner à ce texte a pu faire l’objet de controverses, seul son contexte d’apparition dans la tombe, ignoré jusqu’ici, permet d’en comprendre pleinement le contenu, en lien avec le monde funéraire. Le troisième graffito, ramesside, provient du naos de la tombe TT 112, tombe du grand prêtre d’Amon Menkhéperrêseneb sous Thoutmosis IV, réutilisée à l’époque ramesside. Si ce document peut paraître assez différent à première vue, il partage pourtant avec le long graffito de la TT 139 le thème de la vision du dieu dans l’obscurité et sa position en un point clé de la tombe, témoignant de la même façon d’un usage très raisonné de l’espace funéraire par les graffiti, en lien avec la redéfinition de la tombe à partir de l’époque amarnienne.

Mots-clés : scribe – graffiti – épigraphie secondaire – tombe thébaine – piété personnelle.

Visitors’ inscriptions (Besucherinschriften) refer to the graffiti that were left in the public part of funerary monuments by visitors who come to relate to the place. This article offers two case studies from the corpus of secondary epigraphy in Theban Tombs, gathered and studied by the author.

The first tomb belongs to the Amun priest Pairy in Sheikh Abd el-Gurna, that contains two visitors’ inscriptions, one of which – Pawah’s prayer – is well known for its references to the Amarna period. While the interpretation of this text has been largely discussed, only its positioning in the tomb, ignored so far, can lead to a full understanding of its symbolic importance in relation to the funerary realm.

The third graffito, ramesside, comes from the naos of TT 112, the tomb of the high priest of Amun Menkheperraseneb under Thutmosis IV, which was reused in the ramesside time. Although this inscription may seem fairly different, it shares with the long graffito from TT 139 the theme of god’s sight in the darkness. Its position in a key point of the tomb bears witness to a meaningful use of the funerary space by graffiti, showing a change in how tombs were defined from the Amarna period onwards.

Keywords: scribe – graffiti – secondary epigraphy – Theban tomb – personal piety.
1 notices, page 1 : 1

Nouveautés