Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.
1 notices, page 1 : 1

pdf
BIFAO107_art_07.pdf (0.48 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 107
2007 IFAO
, 18 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
La condition des nourrices sous le Moyen Empire.

La documentation privée de la période du Moyen Empire atteste, avant celle du Nouvel Empire, du recours aux nourrices dans les couches sociales les plus favorisées. Les Égyptiens n’hésitaient pas à faire appel aux femmes de leur famille pour allaiter ou s’occuper de leurs enfants, mais généralement les femmes recevant expressément la désignation de nourrices n’étaient pas membres de la famille qui requérait leurs services. La condition des nourrices n’est pas assimilable à celle des domestiques : elles occupent toujours dans l’esprit de ceux qui les commémorent une place importante au sein de leur famille parce qu’elles participent à la vitalité de celle-ci. Le rôle de protection des enfants en bas âge se combine à celui de l’allaitement et explique la dimension magique attachée à la fonction de nourrice. Parce qu’elle remplit le rôle d’une mère de substitution, la nourrice entretient avec l’enfant qui lui est confié une relation qui ne peut s’analyser en d’autres termes que ceux d’un rapport de filiation. Sa figure était tellement importante dans la société égyptienne qu’on la retrouve utilisée comme métaphore dans les autobiographies de dignitaires pour afficher la conformité de leurs actes à la norme sociale. Elle a servi également de modèle à des constructions lexicales exprimant l’idée d’une prise en charge en termes de soutien matériel et d’éducation.

Mots-clés : Nourrices – famille – mère de substitution – société – Moyen Empire – lexique de l’allaitement.

***

Data obtained from private sources belonging to the Middle Kingdom show that prior to the New Kingdom, recourse to a wet nurse (nannies) in upper social classes was common practice. Ancient Egyptians did call upon women from their own families for feeding (that is: supplying maternal milk). However, it was more commonly the practise to employ women who were not members of their own family specifically for this purpose.

What is clear is the magical aspect attached to their function, which is based on nursing and protecting small children. The nurse becomes a substitute mother and her relationship with the child placed in her care is defined as a filial relationship. The nursing function was so important in Egyptian society that it may be found used in a metaphorical form in autobiographies of officials so as to demonstrate conformity of their actions with social norms. We also find it used as a model for lexical constructions when dealing with the notion of “taking care of” in a material and educative manner.

Keywords: Nurses – family – substitute mother – society – Middle Kingdom – lexical of nursing.
1 notices, page 1 : 1

Nouveautés