Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

extrait du catalogue (recherche de “BIFAO113_art_13.pdf”)

1 notices, page 1 : 1

pdf
BIFAO113_art_13.pdf (1.4 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 113
2013 IFAO
, 44 p., gratuit - free of charge
La technique du sciage des joints dans la maçonnerie ptolémaïque en grès

Pour parvenir à l’ajustement parfait entre deux blocs de maçonnerie, les anciens constructeurs ont développé une technique efficace et simple qui consiste à scier simultanément leur face de joint. Cette action a pour effet de donner un profil parfaitement identique aux deux faces qui sont destinées à venir en contact. Ainsi, après un dernier resserrement, le joint est parfait. Si les exemples relatifs à cette technique sont nombreux et connus dans le monde romain, les témoignages sur les édifices pharaoniques restent en revanche relativement rares. De récentes observations effectuées sur un certain nombre de temples situés en Haute-Égypte nous conduisent à croire que cette pratique était en fait courante durant la période ptolémaïque. Celle-ci concernait aussi bien les joints verticaux que les horizontaux. L’interprétation des traces spécifiques laissées par la scie sur la pierre, ainsi que l’expérimentation et l’analyse des outils déjà exhumés, permettent de retracer assez précisément les différentes étapes de la technique du sciage de joint.

Mots-clés  : açonnerie – taille de pierre – scie – joint – pose – ajustement – construction – période ptolémaïque et romaine – grès.

In order to adjust both blocks perfectly, the ancient builders have developed a simple and efficient technique which involves cutting simultaneously with a saw their common joint. The process gives exactly the same shape on the both faces of two stones which have to be fitted together. So, after a last pushing, the joint is perfect. Although there are numerous and well known examples about this technique into the Roman world, the cases on pharaonic buildings are rarely reported. Recent observations on some temples of Upper Egypt lead us to believe that the joint sawing was a common practice during the Ptolemaic Period. The process concerns for both the vertical joints and the horizontal ones. The study of specific marks left by the saw on the stone, the experimentation and the analysis of tools already exhumed can reveal the different steps of the technique of the joint sawing.

Keywords: asonry – stone cutting – saw – joint – laying – fitting – construction – Ptolemaic and Roman Period – sandstone.
1 notices, page 1 : 1

Nouveautés