Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

extrait du catalogue (recherche de “BIFAO108_”)

15 notices, page 1 : 1 - 2

pdf
BIFAO108_art_01.pdf (20.48 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 27 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Béhénou, « aimée de Pépy », une nouvelle reine d’Égypte.

Au printemps 2006, la MAFS mettait en évidence, à l’ouest du monument funéraire de la reine Méhaa et du prince Nétérikhethor, presque en surface, un atelier de taille de pierre datant sans doute de la fin du xixe siècle. 197 fragments de Textes des Pyramides ont pu être identifiés ; ils viennent de la chambre funéraire de la reine Béhénou enterrée plus au nord sous une pyramide qui reste à dégager. Grâce aux éléments retrouvés, qui appartiennent à coup sûr au mur nord de la chambre funéraire, on peut restituer approximativement une pièce de 6 m × 3 m, soit les dimensions attendues dans la tombe d’une reine de la fin de la VIe dynastie. La disposition des textes et certaines graphies semblent plus proches des versions retrouvées chez Ipout II ou Oudjebten que chez Ânkhnespépy II ou Neit.

Mots-clés : Religion – Textes des Pyramides – Ancien Empire – Ânkhnespépy II – paléographie hiéroglyphique.

***

During the spring of 2006, MAFS identified a stone cutters workshop clearly dating to the end of the 19th century. The workshop was located near the surface to the west of the mortuary monument of queen Mehaa and prince Neterikhethor. One hundred and ninety seven fragments containing Pyramids Texts were located ; coming from the vault belonging to queen Behenw, who is buried further to the north underneath a pyramid yet to be excavated. Thanks to these discovered elements, which would certainly be found on the north wall of the mortuary chamber, we can restore a room of approximately 6 × 3 metres in size. Dimensions expected for the grave of a queen from the end of 6th Dynasty. The disposition of the texts and certain written forms seem to find parallels closer to versions found at Ipwt II or Wdjebten rather than at Ankhnespepy II or Neit.

Keywords : eligion – Pyramid Texts – Old Kingdom- Ankhnespepy II – hieroglyphic paleography.
pdf
BIFAO108_art_02.pdf (5.32 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 16 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
L’« autel » du temple d’Alexandre le Grand à Bahariya retrouvé.

Le but de cet article est de présenter un document en provenance du temple érigé au nom d’Alexandre le Grand dans l’oasis de Bahariya et récemment retrouvé dans les collections du Musée égyptien du Caire. Il s’agit d’un piédestal en grès qui montre, sur la face antérieure, une inscription hiéroglyphique livrant le seul témoignage connu de l’existence d’un protocole complet du monarque macédonien et, sur la face latérale gauche, un texte grec contenant une dédicace du souverain au dieu Ammon.

Mots-clés : Alexandre le Grand – Amon – Amon-Rê – Ammon – Ahmed Fakhry – Bahariya – autel – piédestal – titulature – protocole.

***

This paper aims to present a document coming from the temple erected in the name of Alexander the Great at Bahariya Oasis and recently rediscovered at the Egyptian Museum in Cairo. It is a sandstone stand featuring a hieroglyphic inscription on the front side that provides the only known attestation of the existence of a complete protocol for the Macedonian ruler. The left side of the object bears a Greek text with a dedication of the king to the god Ammon.

Keywords : Alexander the Great – Amon – Amon-Re – Ammon – Ahmed Fakhry – Bahariya – altar – pedestal – titulature – protocol.
pdf
BIFAO108_art_03.pdf (15.77 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 24 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Les cartonnages du puits F 17 de Saqqâra.

L’article présente l’étude de 29 cartonnages ou fragments de cartonnages trouvés dans le puits F 17 de Saqqâra par la mission du musée du Louvre en 2003 et 2004, datant de la fin de la Basse Époque et du début de l’époque ptolémaïque. L’étude a été faite sur le site, avec les moyens limités d’un chantier de fouilles. Le but est, d’une part, de vérifier la cohérence iconographique et stylistique des cartonnages trouvés dans un même puits et, d’autre part, de mieux comprendre le procédé de fabrication. Après leur classification par type et par thème iconographique, les éléments composant ces cartonnages sont analysés. La qualité des toiles utilisées, le type de colle et la mise en forme des différentes pièces, la pose du stuc et l’application de la couche picturale, les composants des pigments et des liants, ainsi que la pose et la qualité de la feuille d’or sont pris en compte. Une deuxième étude de ce type sera effectuée sur les cartonnages d’un autre puits, proche du point de vue topographique et chronologique.

Mots-clés : Saqqâra – Basse Époque – époque ptolémaïque – cartonnage – toile – pigment – liant – feuille d’or.

***

The subject of this paper is the study of 26 cartonnages or cartonnage fragments found by the Louvre Museum mission during the 2003 and 2004 excavation seasons at Saqqara. The pieces were located inside pit F 17 and date to the Late Period and early Ptolemaic Period. The study is conducted within specific parameters ; firstly to check the iconographic and stylistic consistencies that might exist between pieces found within the same pit, and secondly, to obtain a better understanding of the manufacturing process. After a typological and iconographic classification, the components are analysed. We are able to set out the tabbies’ quality, type of glue, shaping, plaster and pictorial laying, pigments and mediums, as well as the laying of the gold leaves and their quality. A second study of this type will be conducted on cartonnages coming from a second pit close to F 17 and dating to roughly the same period.

Keywords : Saqqara – Late Period – Ptolemaic Period – cartonnage – tabby – pigment – medium – gilding.
pdf
BIFAO108_art_04.pdf (1.39 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 13 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Remarques sur quelques inscriptions du monastère de Baouît.

Des centaines d’inscriptions ont été trouvées lors des fouilles du monastère de Baouît. La présente contribution comprend une réédition d’un calendrier de fêtes religieuses, des remarques sur la datation de certaines inscriptions, des identifications de réminiscences ou de citations des Psaumes, ainsi que des notes prosopographiques avec des éditions ou rééditions de graffiti coptes.

Mots-clés : Inscriptions – coptes – Baouît – calendrier -Psaumes.

***

Hundreds of inscriptions were found during excavations of the monastery at Bawit. The present contribution includes the reissuing of a calendar listing religious feasts ; remarks on the dating of some of these inscriptions ; identification of quotations from the Psalms ; as well as prosopographical notes accompanying the publication or re-publication of Coptic graffiti.

Keywords : Inscriptions – Coptic – Bawit – calendar – Psalms.
pdf
BIFAO108_art_05.pdf (4.08 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 12 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Six Demotic Inscriptions on Stone from Tuna el-Gebel.

L’article étudie six inscriptions démotiques sur pierre provenant de la nécropole de Touna el-Gebel, dont l’une livre un texte écrit en grec et un texte écrit en démotique. Tous les monuments sont aujourd’hui conservés dans les magasins de Touna el-Gebel et d’Achmounein.

Mots-clés : Nécropole de Touna el-Gebel – Ibiotaphéion – inscription votive – boulangerie – inscription démotique – inscription grecque.

***

This article deals with six demotic inscriptions written on stone, from the Tuna el-Gebel necropolis, one of which bears bilingual Greek and Demotic texts. They are now kept within Tuna el-Gebel and el-Ashmonein magazines.

Keywords : Tuna el-Gebel necropolis – Ibiotapheion – Ibis Organization – limestone block – limestone stela – votive inscription – bakery – bilingual Greek and demotic texts.
pdf
BIFAO108_art_06.pdf (7.11 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 19 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Une stèle privée de la fin du Moyen Empire découverte à Karnak. Le Caire, Musée égyptien JE 37515.

L’objet de cet article est de rééditer et d’étudier la stèle Caire JE 37515, découverte il y a plus d’un siècle dans le secteur sud-est de Karnak. Son existence, parmi un ensemble de monuments votifs, met en exergue l’importance de cette zone qui abritait peut-être, à la fin du Moyen Empire, un lieu de dépôt d’ex-voto. La stèle remonte probablement à la XIIIe dynastie, constituant ainsi l’un des plus anciens exemples connus de stèles votives privées de Karnak. Son apport à l’histoire du culte de Khonsou à Thèbes est appréciable, dans la mesure où il y est fait mention pour la première fois d’un temple à son nom – dans le titre du dédicant de la stèle, Neferhotep « scribe du temple de Khonsou » – et de son épithète locale ḥry-jb Wȝs.t.

Mots-clés : Caire JE 37515 – stèle votive – XIIIe dynastie – sud-est de Karnak – Neferhotep – scribe du temple de Khonsou – culte de Khonsou – ḥry-jb Wȝs.t.

***

The aim of this article is to republish the stela, Cairo JE 37515, discovered more than a century ago, within the south eastern sector of Karnak. Its presence, among a group of votive monuments, indicates the importance of this zone that probably contained by the end of the Middle Kingdom, an area for ex-voto deposits. The stela, Cairo JE 37515, most probably dates back to the 13th Dynasty and is one of the most ancient examples of private votive stelæ in Karnak. Its contribution to the history of the cult of Khonsu in Thebes is of significance, as it mentions for the first time the temple of this god within the title of the owner of the stela, Neferhotep “scribe of Khonsu temple” and his Theban epithet ḥry-jb Wȝs.t.

Keywords : Cairo JE 37515 – votive stela – 13th Dynasty – south east of Karnak – Neferhotep – scribe of Khonsu temple – cult of Khonsu – ḥry-jb Wȝs.t.
pdf
BIFAO108_art_07.pdf (30.24 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 49 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Les ermitages d’Abu Darag revisités.

Partiellement décrite en 1956 par A.L. Fontaine, la laure d’Abū Daraǧ a été étudiée de manière plus détaillée par M. Martin dans deux articles datant respectivement de 1966 et de 1971. Quant aux documents épigraphiques présents dans un des ermitages de la laure, ils ont été édités en 1973 par J. Jarry. L’article revient sur plusieurs des analyses livrées par ces auteurs pour proposer des interprétations différentes, mais aussi pour ajouter au dossier un certain nombre d’informations inédites. Cette étude se fonde essentiellement sur le matériel épigraphique de l’ermitage susmentionné et sur le mobilier céramique identifié à proximité des installations érémitiques situées dans la partie sud du complexe. En conclusion est suggéré un cadre général de développement du monachisme érémitique pendant le premier millénaire dans la « montagne de saint Antoine ».

Mots-clés : Abū Daraǧ – laure – ermitage – saint Antoine – Ǧalāla – ʿAyn Suḫna – wādī Qiṣayb – Biˀr Qiṣayb – Biˀr Biḫīt – wādī Ḫaraza – wādī Umm ʿInaba – ʿAyn Barda – Biˀr al-Maˁīn – Late Roman 1 – Late Roman 4 – Late Roman 5/6 – Late Roman 7 – Egloff 167 – graffiti – dipinti – monophysite – melkite – chalcédonien – anti-chalcédonien – bohaïrique – bachmourique – Jean IV – Michel Ier – Jean V l’Aumônier – al-Maqrīzī – occupation perse – Sassanides.

***

Initially, the laura of Abū Daraǧ was partially described by A.L. Fontaine in 1956. A more comprehensive study of the site was published in two articles by M. Martin in 1966 and 1971 respectively. Epigraphic documents in the one of the hermitages of the laura was also published in 1973 by J. Jarry. The present article re-examines these past analyses in order to propose different interpretations and add new data to the dossier. This study is primarily based on epigraphic material from the aforementioned hermitage and on the pottery identified nearby, located in the southern part of the complex. The conclusions help to develop a general outline for the development of anchoretic monasticism in the “Mountain of Saint Anthony” during the first millennium.

Keywords : Abū Daraǧ – laura – hermitage – Saint Anthony – Ǧalāla – ʿAyn Suḫna – Wādī Qiṣayb – Biˀr Qiṣayb – Biˀr Biḫīt – Wādī Ḫaraza – Wādī Umm ʿInaba – ʿAyn Barda – Biˀr al-Maˁīn – Late Roman 1 – Late Roman 4 – Late Roman 5/6 – Late Roman 7 – Egloff 167 – graffiti – dipinti – Monophysite – Melkite – Chalcedonian – Anti-Chalcedonian – Bohairic – Bashmuric – John IV – Michael I – John V the Almsgiver – al-Maqrīzī – Persian occupation – Sassanides.
pdf
BIFAO108_art_08.pdf (13.86 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 40 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Le kôm de Baouît. Étapes d’une cartographie.

La première partie, rédigée en français par Dominique Bénazeth, dresse l’état de la cartographie du monastère de Baouît élaborée au xxe siècle à partir des fouilles de l’Ifao et introduit le nouveau regard qu’apportent les travaux actuels, menés en association avec le musée du Louvre. Grâce à un plan plus rigoureux et à la prospection géophysique de l’ensemble du kôm (910 × 640 m), la connaissance du site se transforme radicalement.

La seconde partie, rédigée en anglais par Tomasz Herbich, explique cette prospection et détaille les résultats obtenus. D’une part, elle autorise à localiser les monuments anciennement découverts, mais réensablés. D’autre part, elle révèle bien d’autres constructions et donne une vision de l’organisation spatiale du site avec son enceinte, ses monuments, ses places et ses rues, ses zones d’activité. Elle évalue également les territoires détruits. Ce riche apport d’informations est détaillé secteur par secteur.

Mots-clés : Baouît – église – enceinte – four – mesures magnétiques – prospection géophysique – topographie.

***

The first section written in French introduces previous work completed during the first excavations at Bawit, as well as new work undertaken by the Louvre in association with the Ifao. The second part in English explains the methods and results of a magnetic prospecting survey of the entire kom. In addition to identifying the location of most of the ruins already known from the early 20th century excavations, the survey has furthermore located new features, marked the actual extent of the ancient architecture, indicated an industrial area and provided data that will help to evaluate the extent of damage to the mound in general. For almost half of the kom, the magnetic imaging of features is of sufficient clarity to allow for a reconstruction and layout of particular rooms and complexes.

Keywords : Bawit – church – enclosure wall – kiln – magnetic measurement – geophysical prospecting – topography.
pdf
BIFAO108_art_09.pdf (15.42 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 25 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Un ermitage des Kellia, le kôm 4. Contribution à l’étude de la vie matérielle des moines.

Quatre des 613 kôms faisant partie de l’agglomération de Quṣūr-al-Rubaʿiyyat, un secteur du site monastique des Kellia dans le désert Occidental, ont été fouillés par l’Ifao durant l’automne 1966. L’ermitage 4, objet du présent article, est un édifice de taille moyenne, localisé aux confins nord-est de l’agglomération. Il comprend les quartiers d’habitation du moine et de son disciple, construits en brique crue et protégés de l’extérieur par un mur d’enceinte. Il est plus tard réorganisé pour inclure une nouvelle pièce destinée à un troisième occupant. Son plan est très proche de celui des ermitages voisins. Les quartiers d’habitation du moine et de son disciple, divisés en deux appartements séparés, occupent approximativement un tiers de l’espace à l’intérieur de l’enceinte. Certaines pièces, tels l’oratoire, caractérisé par une niche de prière dans le mur est, ou les greniers étaient à usage exclusif de l’un ou de l’autre, tandis que d’autres installations, tels le four à pain, le puits et les latrines dans la cour étaient communes.

La vie de l’ermite n’était pas uniquement vouée à la contemplation. Trois des salles de l’ermitage étaient en relation avec des activités non identifiées de tissage. En liaison avec le four à pain a été reconnue une couveuse artificielle. De telles activités devaient être une source de revenus pour les moines. La durée d’occupation de l’ermitage 4, probablement construit au viie siècle, ne paraît pas avoir excédé une génération. Une des pièces abritait une sépulture, probablement celle du moine ayant habité l’ermitage, lequel dut être par la suite abandonné.

Mots-clés : Kellia – ermitage – oratoire – grenier – four à pain – tissage – couveuse artificielle.

***

Among the 613 koms included in the agglomeration of the Quṣūr-al-Rubaʿiyyat, a part of the monastic site of Kellia lying in the desert to the west of the Delta, four were excavated by the French Institute of Archaeology in autumn 1966. Hermitage Number 4, the object of this article, was a medium sized edifice situated on the north west outskirts of the agglomeration. It consisted of living quarters for one monk together with his acolyte built from mud brick and isolated from the exterior world by a solid enclosure wall. Later, the structure was reorganized to include room for a third person. In plan, it was very similar to the majority of its neighbouring hermitages. The living quarters of the monk and his acolyte divided into two separate « apartments », taking up approximately a third of the space surrounded by the enclosure wall. Certain rooms in each apartment such as the oratory, characterized by a prayer niche in its eastern wall and the granaries of which there were always two, were intended for the exclusive use of one or other of the two inhabitants. Other structures such as the bread oven, a well and the latrines, all situated in the courtyard, were intended for the communal use.

The hermit’s life was not solely contemplative. Three of the rooms in the hermitage revealed the presence of installations connected with unspecified weaving activities. Attached to the bread oven was found a platform for the artificial hatching of eggs. Such activities may have provided the monks with a small income. Hermitage 4, thought to have been built during the 7th century, seems to have been occupied for not more than a generation. An individual, possibly the monk who had inhabited the hermitage, was found buried in one of the rooms. Subsequently the hermitage was probably abandoned.

Keywords : Kellia – hermitage – oratory – granary – bread oven – weaving – artificial hatching of eggs.
pdf
BIFAO108_art_10.pdf (5.1 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale 108
2008 IFAO
, 22 p., gratuit - free of charge
• Lire en ligne
Approche méthodologique pour une datation des tables d’offrandes de la Première Période intermédiaire.

La découverte de plusieurs centaines de tables d’offrandes dans la nécropole royale de Pépy Ier a nécessité la mise en œuvre d’une méthode de datation spécifique, la sériation par permutation matricielle, pour préciser l’évolution de ces monuments entre les VIe et XIe dynasties. Le présent article, qui se veut un exposé méthodologique, est illustré par une quarantaine d’exemples de critères de datation.

Mots-clés : table d’offrandes – Saqqâra – Pépy Ier – VIe dynastie – PPI – épigraphie – critères de datation – analyse statistique – permutation matricielle – permutation automatique – sériation.

***

The discovery of approximately seven hundred offering tables within the royal necropolis of Pepy I brought to light the necessity to implement a new, more specific method for dating. A seriation model for measuring the chronological development has been formulated in order to date this material ranging from the 6th to the 11th Dynasties. A seriation obtained by a permuted matrix is presented in this paper from a methodological point of view, illustrated by forty examples of dating criteria.

Keywords : offering table – Saqqara – Pepy I – 6th Dynasty – FIP – epigraphy – criteria for dating – statistical analysis – permutation matrix – automatic permutation – seriation.
15 notices, page 1 : 1 - 2

Nouveautés