Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Catalogue

Pour effectuer une commande, remplissez votre panier puis terminez votre commande. Vous pourrez effectuer un paiement sécurisé et être livré dans le monde entier. J'ai un code promotionnel
To perform an order, fill your cart then proceed the order. You will be driven to a secured page for the electronic payment which includes worldwide shipping fees. I have a promotional code.

extrait du catalogue (recherche de “AnIsl048.2_art_11.pdf”)

1 notices, page 1 : 1

pdf
AnIsl048.2_art_11.pdf (7.3 Mb)
Extrait pdf de l’ouvrage :
Annales islamologiques 48.2
2014 IFAO
, 21 p., 10 (182 EGP)

Trois Jardins de Paradis conservés à l’Ifao

Depuis la fin des années 1960, l’Ifao compte parmi son mobilier trois suzanis, textiles brodés de soie provenant d’Asie centrale, produits au cours des xviiie et xixe siècles. Ces broderies, confectionnées à l’origine au sein des familles afin de rentrer dans la composition de la dot des futures mariées, présentent traditionnellement un décor végétal, floral et/ou astral luxuriant et coloré qui leur confère un aspect chatoyant et précieux, et dont la portée symbolique, fortement liée à des concepts de prospérité et de bonheur, explique l’appellation de Jardins de Paradis qui leur fut donnée au cours du xxe siècle. Depuis leur acquisition, les suzanis de l’Ifao n’avaient à ce jour encore jamais fait l’objet d’une publication. Cette contribution les présente pour la première fois et expose les résultats de l’étude iconographique, technique et historique dont ils ont récemment fait l’objet.

Mots-clés : Suzanis – textiles – broderies – soie – Asie centrale – Ouzbeks/Ouzbékistan – Boukhara – Nurata – oi-paliak – Tachkent – Shahrisabz

Since the late 1960s, the Ifao preserves in its furniture collection three suzanis, i.e., silk embroidered textiles from Central Asia, made between the 18th and the 19th centuries. These embroideries, originally woven in a domestic and familial context to take part in the ­composition of the future bride’s dowry, are traditionally decorated with luxurious and ­colourful vegetal, floral and/or astral motives, which provide them a shimmering and precious appearance, while their symbolism, referring to prosperity and good fortune, explains why, during the 20th ­century, they have been so-called Gardens of Paradise. Since their purchase, the suzanis of the Ifao had never been published. This paper aims to present them for the first time, along with the results of the iconographical, technical, and historical study campaign they have recently been the subject of.

Keywords: Suzanis – textiles – embroideries – silk – Central Asia – Uzbeks/Uzbekistan – Bukhara – Nurata – oi-paliak – Tashkent – Shakhrisabz
1 notices, page 1 : 1

Nouveautés