voir cette page dans votre navigateur - see this page in your browser
Institut Français
d’archéologie orientale — Le Caire

Lettre d'information de l'Ifao                                    

Décembre 2017                                                                 En thumb_UK_round

 

Bonjour,

Comme vous avez pu le constater, l’entrée en fonctions de Amr Bahgat, chargé de la communication et du mécénat, a eu un impact immédiat sur la variété et la qualité des informations désormais diffusées auprès du public savant comme du grand public autour de nos activités.

L’Égypte a été une nouvelle fois endeuillée. Le massacre monstrueux de 305 fidèles de tous âges réunis pour la prière du vendredi dans la mosquée Rawda au village de Bir el-Abd, dans le Sinaï, accable le pays entier. Ces tragiques événements nous rappellent qu’au-delà du travail académique ou des tâches administratives auxquels se consacre chacun, la mission de l’institut vise plus que jamais à l’ouverture, au dialogue et à la paix.

En cette fin 2017 s’achèvent plusieurs mandats : ceux du conseil scientifique, du conseil d’administration, et la présidence du comité des directeurs des Écoles françaises à l’étranger par Laurent Bavay. Le processus d’évaluation de l’institut et de changement de quinquennat s’est de même achevé cet automne avec l’approbation, par les conseils et la tutelle, du contrat d’établissement 2017-2021. Le dernier CA, qui s’est tenu le 5 décembre sous la présidence de Pierre Dubreuil, a exprimé sa satisfaction devant le redressement financier mené à bien ces deux dernières années. Malgré des variables sur lesquelles l’institut n’a pas de prise (dévaluation, inflation, évolution des indemnités de résidence), l’Ifao présente désormais une situation équilibrée qui lui permet d’envisager plus sereinement les grands chantiers de sa nécessaire modernisation. Cette dernière progresse par petites touches plus ou moins visibles pour l’usager. C’est ainsi que, début novembre, grâce à l’adoption de la technologie micro-ondes, le débit internet est passé de 5 à 35 Mo/s, améliorant considérablement la fluidité du réseau, et permettant d’envisager de nouvelles formules de sauvegarde des serveurs. Bianca Madden, restauratrice d’art, a effectué en octobre une mission d’expertise sur les décors anciens du palais, pendant que Nadine Cherpion, avec l’aide du service des archives et collections, découvrait de nouveaux pans de l’histoire du bâtiment.

À l’invitation de l’Institut français aux Émirats arabes unis, Laurent Bavay a donné le 16 octobre à la Sorbonne Abu Dhabi une conférence sur les travaux menés en Égypte par l’Ifao. Du 27 au 29 novembre l’École française d’Extrême-Orient invitait ses consoeurs à Siem Reap, au Cambodge, pour le séminaire annuel du réseau des EFE. Entre deux visites du site d’Angkor, les directeurs ont planché sur les dossiers communs aux cinq écoles.  Enfin, dans le cadre de nos partenariats, Esther Garel, membre scientifique, a représenté l’Ifao le 18 novembre à l’assemblée générale du GIS Humanités, tenue à la Sorbonne.

Nous renouvelons ici l’expression de notre reconnaissance à Mervat Doss, assistante de direction depuis 2013, au service de l’Ifao pendant 23 ans, et dont le sourire, les grandes qualités humaines, la générosité, ont contribué à façonner l’esprit de l’Ifao, si apprécié de ses visiteurs. Elle est remplacée par Hélène Wahba, auparavant secrétaire de l’ambassadeur de l’île Maurice, à laquelle nous souhaitons un plein succès dans ce poste exigeant. Hanane Habib a de même quitté le service comptable après quatre années de services dévoués. Boris Ricard achève en décembre son année comme responsable de l’immobilier et de la sécurité ; il sera remplacé par Damien Fréjaville. Thomas Faucher a débuté en novembre une résidence de six mois à l’Ifao dans le cadre de la mobilité internationale des chercheurs. Francesca Biancani a entamé sa bourse post-doctorale Cedej-Ifao.

Mervat_NL_DDec17

◼︎ Mervat Doss

 Un feu d'artifice d'événements

Le trimestre a été exceptionnellement riche en événements scientifiques de toute nature. Tous les chantiers archéologiques programmés se sont tenus, même si certains ont débuté avec quelque retard du fait d’autorisations tardives. Ils ont contribué à des allées et venues intenses tout au long de l’automne. C’est l’occasion de rappeler que les personnes souhaitant loger à l’Ifao ont intérêt à contacter George Habib trois mois à l’avance, voire plus, afin d’éviter de découvrir que l’hôtellerie est saturée aux dates souhaitées.

Les 16 et 17 octobre le colloque « Les mots de la paix. Textes fondateurs : spiritualité vs éthique politique » s’est tenu à l’IFE, organisé par Sylvie Denoix et Michele Bernardini. Il a clos pour l’Ifao le programme « Les mots de la paix » du quinquennal 2012-2016. Le 3 novembre, Clara Jeuthe a organisé à l’Ifao une table-ronde sur « Raw Materials and Distribution : A View on the Flint Industries During the Pharaonic Times ». Les 8 et 9 novembre, Rania Merzeban, désormais correspondante scientifique de l’Ifao, ainsi que Marie-Lys Arnette, Dimitri Laboury et Cédric Larcher, ont organisé à l’Ifao les premières journées d’études du programme « Visualiser les émotions dans l’Égypte pharaonique ». Les 2 et 3 décembre, l’IFE a accueilli le colloque « Marges et frontières occidentales de l’Égypte de l’Antiquité au Moyen Âge », organisé par Marie-Françoise Boussac, Sylvain Dhennin, Bérangère Redon, Gaëlle Tallet et Abbès Zouache. Plusieurs chercheurs de l’Ifao ont participé au colloque SAEMT Science of Ancient Egyptian Materials and Technologies, co-organisé les 4-6 novembre par le ministère des Antiquités et plusieurs instituts étrangers dont l’Ifao au palais Manial.

Mervat_NL_DDec17

Plusieurs des opérations scientifiques de l’Ifao ont fait l’objet de rencontres dans d’autres pays. Le programme AFRITS a tenu de premières journées d’études à Munich les 10-11 novembre. Adam Mestyan, membre scientifique à titre étranger, a organisé le 21 novembre à l’université de Duke, où il est Assistant Professor, un workshop d’humanités numériques sur « Urban Topography and Political Economy in the Middle East ». Les 24 et 25 novembre, à Copenhague, Maria Mossakovska-Gaubert a organisé un workshop intitulé « Egyptian Textiles and Their Production: “Word” and “Object” (Hellenistic, Roman and Byzantine Periods) » Les 27-29 novembre, dans le cadre du projet MisMo, l’École française de Rome accueillait le colloque « In partibus fidelium. Missions du Levant et connaissance de l’Orient chrétien (xixe-xxe siècles) ; et les 14 et 15 décembre, au Louvre-Lens, se tenaient les journées d’étude « Figures de savants et musiques antiques au xixe siècle : l’élaboration d’un discours » organisées par Sibylle Émerit, Christophe Vendries et Christophe Corbier.

Le 8 octobre, dans le cadre des 20e Rendez-vous de l’histoire de Blois, Laurent Bavay a participé à la table ronde des Écoles françaises à l’étranger sur le thème : « Qu’est-ce qu’une découverte en archéologie ? ».

Activité également intense dans le domaine de la formation. Du 1er au 5 octobre, Annie Gasse et Florence Albert ont animé la 3e Académie hiératique, qui prenait cette année pour thème « Pharaon dans les ostraca littéraires de Deir al-Medina », et a réuni quatre encadrants, avec Federico Contardi et Ursula Verhoeven, et sept étudiants. L’Académie a ainsi inauguré la salle 4 du service des archives et collections, désormais réaménagée en salle de travail. Le 1er workshop Arabic Manuscripts animé par Abbès Zouache, Mathieu Eychenne et Élise Franssen, s’y est aussi tenu du 11 au 13 décembre et a rassemblé neuf jeunes chercheurs européens et égyptiens. Le samedi 3 décembre, le 3rd Seminar on Papyrology for Advanced Egyptian Students s’est tenu au DAIK et et à l’Ifao, sur le thème « Religion in Documentary Texts » ; associant pour la première fois spécialistes du grec, du copte et de l’arabe, il était organisé par Cornelia Röhmer, Esther Garel et Khaled Younes, avec la participation de Mohamed El-Maghrabi (papyrologie grecque) et Ahmed Nabil (papyrologie arabe).

 

L’atelier de lecture de documents d’archives (en arabe), organisé par Magdi Guirguis et Nicolas Michel, a tenu sa 6e session, pendant sept samedis consécutifs du 14 octobre au 25 novembre ; Ayman Fou’ad Sayyid, de son côté, a animé pendant sept dimanches consécutifs, du 29 octobre au 3 décembre, la 2e édition de son séminaire de codicologie arabe, dont le succès ne se dément pas. À cette date, l’appel à candidatures pour ce séminaire a été le poste le plus consulté et partagé depuis la création de notre page Facebook en avril 2016.

Enfin, à destination du public francophone, Félix Relats-Montserrat assure du 22 octobre 2017 au 7 février 2018 la 2e session des Cours d’égyptologie de l’Ifao, consacrés à la Première Période intermédiaire et au Moyen Empire. L’Ifao a tenu son XVe workshop de méthodologie de la recherche à l’université de Mansoura le jeudi 2 novembre, à l’invitation de la faculté de tourisme et d’hôtellerie. Il a donné l’occasion à Eltayeb Abbas, Laurent Bavay, Omaïma Elshal, Frédéric Guyot, Nicolas Michel, Félix Relats-Montserrat et Hassan Selim de découvrir cette université prestigieuse et de visiter plusieurs sites archéologiques des environs, tels Mendès et Behbeit el-Hagar.

La conférence de Peter Stone, 18 novembre 2017 à l'Ifao

◼︎ La conférence de Peter Stone, 18 novembre 2017 à l'Ifao.

 

Les conférences ont été si nombreuses que nous ne pouvons que renvoyer à la liste donnée ci-après. Notons seulement que la parution des Annales islamologiques 50, dont le dossier dirigé par Mercedes Volait est consacré à l’architecture dans l’Égypte moderne, a été marquée par pas moins de quatre conférences dans quatre institutions différentes. Une conférence hors cadre s’est tenue dans le grand hall de l’institut le 18 novembre, en présence de S.E. Stéphane Rematet, ambassadeur de France et d’un public nombreux : Peter Stone, professeur à l’université de Newcastle, a évoqué son expérience sur la protection du patrimoine en temps de guerre (disponible sur YouTube).

Enfin, le trimestre et l’année civile s’achèvent en beauté le 21 décembre avec l’inauguration au Musée égyptien de l’exposition commémorant le centenaire de la concession française de Deir el-Medina (1917-2017), organisée par Hanane Gaber en collaboration avec l’université Paul-Valéry de Montpellier, le LabEx Archimede et la fondation Hiérolexique. Plusieurs membres de l’Ifao ont participé à son catalogue. Deir el-Medina est, logiquement, le thème de la carte de vœux pour la nouvelle année 2018, que nous vous souhaitons pleine de bonheur et de découvertes.

 

◼︎ S.E. Stéphane Romatet et S.E. Khaled El-Enany au vernissage de l'exposition de Deir el-Medina.

 

Trois questions à : Boris Ricard

Peux-tu nous retracer ton itinéraire ?  

Je suis issu d'un parcours universitaire qui a évolué au fil de mon attrait croissant pour l'immobilier et l'architecture. En effet, après avoir réalisé un master en école de management à Marseille durant lequel j'ai suivi un semestre universitaire en faculté d'Architecture au Panama, j'ai complété mes études par un master spécialisé en bâtiment et immobilier au sein de l'École nationale des Ponts et chaussées.

Côté professionnel, après des expériences en France et au Maroc, j'ai eu la chance de réaliser un volontariat international de deux ans auprès de l'antenne immobilière de l'ambassade de France au Caire. C'est cette dernière expérience qui m'a ouvert les portes de l'Égypte puis celles de l'Ifao.

Responsable d’un bâtiment patrimonial tel que l’Ifao : comment relever le défi ?

L'Ifao dispose d'un patrimoine architectural hétéroclite et fascinant. Lorsqu’on pense Ifao, on visualise le "palais de la princesse Mounira" avec son escalier magistral, sa bibliothèque en bois et son mobilier d'époque.  Le défi est de voir au delà du palais et de créer un lien entre le palais, le superbe bâtiment de l'imprimerie, le bâtiment des laboratoires d'inspiration "Le Corbusier" et l'ensemble des modifications effectuées sur l'ensemble immobilier de 1907 à nos jours. Dans un parc immobilier qui a subi les assauts du temps et qui nécessite aujourd'hui une attention particulière pour assurer sa pérennité, il est important de réussir l'adaptation des locaux à nos besoins actuels tout en préservant strictement le patrimoine architectural dont nous sommes les gardiens.

◼︎ Boris Ricard

 

Qu’est-ce qui t’a le plus plu dans ta mission à l’institut ?

Les projets qui m'ont le plus porté sont les opérations liées à la restauration du patrimoine architectural. Je pense notamment à l'étude concernant l'aspect initial des peintures historiques du Palais réalisée conjointement avec le service des archives, la restauratrice britannique Bianca Madden, et Nadine Cherpion. Je pense également à la restauration des marbres de l'entrée nord du palais de style Art Nouveau. Cette restauration toujours en cours a été rendue possible par la redécouverte des plans de construction des marbres datés de 1903 par le service des archives de l'Ifao. 

  

Manifestations scientifiques

Le cycle des conférences de l’Ifao :

 

Le 22 novembre 2017, Conférence par Jean Revez, université du Québec à Montréal : Normes et exceptions dans le programme décoratif des colonnes de la Grande Salle Hypostyle du temple d'Amon-Rê à Karnak.

Le 6 décembre 2017, Conférence par Andreas Dorn, BIBLE+ORIENT Museum, et Stéphane Polis, F.R.S.-FNRS et université de Liège : The Turin Papyrus Map : New Insights About a Complex History.

Le 13 décembre 2017, Conférence par Élise Franssen, Université Ca’Foscari, Venise, et université de Liège : La recension la plus complète des Mille et Une Nuits et ses manuscrits.

 

Les conférences Midan Mounira (en partenariat avec l’IFE, le Cedej et l'IRD) :

  Le 15 octobre 2017, Myriam Ababsa et Matthieu Cimino : De Raqqa à Manbij : une géographie de l'État islamique.
Le 12 novembre 2017, Anne-Claire de Gayffier-Bonneville : L'évolution de la place de l'Égypte dans le monde, XIXe - XXIe s.
Le 3 décembre 2017, Mercedes Volait : L’architecture néo-mamelouke après 1867 au Caire, et ailleurs.

 

Les Rendez-vous de l’archéologie (en partenariat avec l'IFE) :

  Le 29 octobre 2017, Philippe Collombert, directeur de la Mission archéologique franco-suisse de Saqqâra : Les reines de l’Ancienne Égypte et leurs pyramides. (disponible sur YouTube)
Le 19 novembre 2017, Félix Relats-Montserrat, membre scientifique de l’Ifao : La reprise des fouilles françaises à Médamoud : La ville et le temple de Montou.
Le 17 décembre 2017, Pierre Zignani, directeur de la mission archéologique de lIfao à Dendera : Dendera, architecture monumentale et métropole.

 

À l'occasion de la parution des Annales islamologiques 50 :

  Le 5 décembre 2017, Conférence par Mercedes Volait : Designing for the Princes : Antonio Lasciac’s Early Projects for the Khedivial Dynasty (1895-1907), au palais Manial.
Le 9 décembre 2017, Conférence par Dina Bakhoum : Mamluk Minarets in Modern Egypt. Tracing, Restauration, Decisions and Interventions, à Bayt al-Mi‘mār al-Miṣrī.
Le 10 décembre 2017, Conférence par Julien Auber de Lapierre : How Was the Coptic Museum Built ? au Muée copte.

Autres manifestations scientifiques organisées par l’Ifao : 

Le 18 novembre 2017, Conférence à l’Ifao par Peter Stone, UNESCO Chair in Cultural Protection and Peace à l'université de Newcastle (GB) : Protecting Cultural Heritage in Conflict and Wars. Lessons Learned. (disponible sur YouTube)

Le 11 décembre 2017, Conférence par Konrad Hirschler, Freie Universität Berlin : In the Margins and Between the Lines: Towards a Social History of Medieval Arabic Manuscripts, à l’Ifao.
 

Le séminaire des membres scientifiques : 

Le 10 octobre : Marion Claude et Mathilde Frère (Université Paul Valéry-Montpellier III)

Le 14 novembre : Anna Lagaron (Université Aix-Marseille, IREMAM) & Gersande Eschenbrenner-Diemer (University College London - Marie Curie Fellow TRACER Project)

Le 5 décembre : Clémentine Auduit et Elena Panaite (Université Paul Valéry, Montpellier 3) ainsi que Mennat-Allah El Dorry (IFAO-PCMA).

 

Le séminaire « Reading Historical Documents » (en arabe) a accueilli le 14 octobre 2017 Malak Labib de (American University in Cairo) et le 11 novembre Dina Bakhoum (doctorante à Paris 1 Panthéon Sorbonne).

 

Les médias en ont parlé :

Le lancement de la saison 2017/2018 du cycle de conférences grand-public "Les rendez-vous de l'archéologie" a suscité l'intérêt de la presse égyptienne. Des grands quotidiens comme Al-Masri, Al-Watan et Chourouq ainsi que la presse locale francophone ont en parlé.

Les papyrus de Wadi el-Jarf ont été l'object d'un reportage richement illustré sur une double page dans Al-Masri à l'occasion de la publication d'un nouvel ouvrage sur le site des pyramides de Gizeh. Le reportage rappelle comment ces documents, pourtant découverts à une centaine de kilomètres des lieux, éclairent la manière dont a été construite la pyramide de Chéops.

L’écho médiatique de l’exposition « Musiques ! Échos de l’Antiquité » inaugurée au Louvre-Lens le 13 septembre a été si intense, que nous ne pouvons signaler ici que quelques-uns des articles et émissions qu’elle a suscités. Rappelons que cette exposition, qui se tient jusqu’au 15 janvier 2018, s’appuie sur les recherches menées dans le cadre du programme "Paysages sonores et espaces urbains de la Méditerranée ancienne" soutenu par l’Ifao, l’École française d’Athènes et l’École française de Rome durant le quinquennal 2012-2016.

Parmi les articles de presse et les émissions consacrés à l'exposition : CNRS Hebdo édition du 19/10/2017  ; Libération du 15/10/2017 ; Le Figaro du 23/11/2017 ; Al-Hayat du 25/09/2017 (presse international Arabe)France Culture "Carbone 14" de Vincent Charpentier, 22 octobre ; France Musique, "Sous la couverture" de Philippe Venturini, 7 octobre ;  France Inter "La marche de l'Histoire" de Jean Lebrun, 27 septembre ; France Musique, Journée en direct le 3 novembre consacrée à l'exposition.

 

 

Publications

Le dernier trimestre 2017 est riche en publications, avec six nouveautés, parmi lesquelles l’édition abrégée, en arabe, d’Instantanés d’Égypte.

L’Ifao, engagé pour une politique d’Open Access, voit sa deuxième revue éditée sur OpenEdition Journals : les Annales islamologiques 50 ont paru en papier et en ligne simultanément ; le numéro 49 est également proposé en ligne et sera suivi du numéro 48 le mois prochain.

Les lecteurs de la revue apprécieront l’accès direct et gratuit au contenu, dans de bonnes conditions de lecture puisque la mise en page s’adapte aux différents supports de consultation : ordinateur, portable, tablette et même smartphone. Rappelons que la plateforme OpenEdition Journals, qui héberge 477 revues scientifiques, offre aussi des services aux chercheurs avec calenda.org (qui publie des milliers d’annonces scientifiques) et hypotheses.org, une plateforme de blogging scientifique.

L’Ifao a présenté ses publications au Salon du livre francophone de Beyrouth du 8 au 11 novembre, et à la même période, au Salon du livre de Sharjah, pour la première fois.

Le 10 décembre, le pôle éditorial a présenté ses activités et son fonctionnement à une délégation du service éditorial du ministère égyptien des Antiquités : l’occasion d’échanger sur les pratiques éditoriales et d’envisager des collaborations.

L’agenda 2018 de l’Ifao est disponible : cette année, des gravures de la réserve précieuse de la bibliothèque de l’Ifao illustrent chacun des mois de l’année, assorties de notices rédigées par Nicolas Michel.

Agenda_Ifao_18 

Récemment parus

Delphine Driaux, Marie-Lys Arnette

Instantanés d’Egypte - édition abrégée arabe traduite par Emad Adly

لقطات من مصر. كنوز فوتوغرافية من المعهد الفرنسى للآثار الشرقية ترجمة عماد عدلي

Collection: BiGen 52, 1 vol., 96 p.

Ces prises de vue exceptionnelles, en noir et blanc, racontent les évènements – grands ou petits – qui rythment la vie des chantiers de fouilles et dévoilent le quotidien de ceux qui y travaillent. Au-delà du simple reportage, cet ouvrage est un hommage rendu aux hommes et aux femmes, inconnus, oubliés ou illustres, qui ont contribué à façonner l’égyptologie française.

Cette édition arabe est une version abrégée de l’édition en français. [pour en savoir plus]

هذه المناظـر الفوتوغرافيـة الفريـدة، باللونين الأبيض والأسود، تسرد الأحـداث ـ الكبيرة أو الصغيرة ـ التي تشكل الحياة في مواقع التنقيب، وتميط اللثـام عن الحياة اليوميـة للقائمين عليها. أبعد من مجرد ريبورتاچ، يمثل هذا الكتاب تكريمًا للرجال والنساء، المجهولين أو المنسيّين أو المشهورين، الذين أسهموا في تشكيل علم المصريات الفرنسيّ.

للمزيد من التفاصيل

 

Christian Leitz, Daniela Mendel
Athribis IV

Collection: Temples 14, 2 vol., 632 p.


Le présent ouvrage contient les textes et reliefs de la colonnade du temple de Ptolémée XII, exceptés ceux des colonnes qui seront publiés dans le prochain volume. Le texte le plus important consiste en un hymne à Min de 110 colonnes avec des parallèles partiels à Medinet Habou et au Ramesseum.

Tous les textes présentés dans ce volume étaient jusqu’à présent inédits. [pour en savoir plus]

 

Annales islamologiques 50
Bâtir, exposer, restaurer une histoire architecturale de l’Egypte moderne

Collection: AnIsl 50, 1 vol., 392 p.

Le volume 50 des Annales islamologiques comprend, comme les précédents, un dossier et des varia. Le dossier, intitulé « Bâtir, exposer, restaurer : une histoire architecturale de l’Égypte moderne », a été coordonné par Mercedes Volait. Son introduction et ses six articles explorent la grande variété des contextes dans lesquels s’est épanouie l’architecture entre le milieu du XIXe siècle et les années 1960, de la réinvention de la tradition copte et islamique à la commande patronale (Compagnie du canal de Suez), aristocratique (rue ʿImād al-Dīn au Caire) ou plus tard nationale (foires et expositions). Les articles sont accompagnés d’une riche iconographie, pour une large part inédite.

Cinq articles de varia, en français, en anglais et en arabe, complètent ce numéro. Trois d’entre eux publient des sources : deux papyrus arabes de la fin du VIIIe ou du IXe siècle, et un papier issu des documents du Ḥaram šarīf, qui éclaire sur la situation des non-Musulmans dans la Jérusalem mamelouke. Les deux autres articles portent sur la science du Hadith à l’époque médiévale, et sur les musiciens et chanteurs dans la chronique d’Ibn Iyās (début XVIe siècle). [pour en savoir plus]

Pierre Grandet
Catalogue des ostraca hiératiques non littéraires de Deîr el-Médîneh. Tome XII. Nos 10276-10405

Collection: DFIFAO 50, 1 vol., 472 p.,

Ce douzième fascicule du Catalogue des ostraca hiératiques non littéraires de Deîr el-Médînéh comprend la photographie, le fac-similé, la transcription hiéroglyphique, la translittération et la traduction commentée de 130 ostraca provenant du site et déposés pour étude à l’Ifao. Ces documents sont représentatifs des diverses catégories dans lesquelles on range traditionnellement les ostraca documentaires : documents institutionnels et privés et subdivisions de ces deux grandes catégories (journaux, distributions de biens, lettres, dépositions, etc.). On remarque quelques spécimens exceptionnels, tant par la forme que par le contenu, comme un document reconstitué à partir de 30 fragments différents d’un même vase, ou des documents enregistrant, sous forme de liste nominative, la contribution en nature apportée par un grand nombre de personnes (en majorité des femmes) à l’organisation de banquets communautaires.

On notera que l’accessibilité toujours plus grande de la photographie infra-rouge et des nouvelles technologies de manipulation numérique de l’image a aidé à la lecture de textes qu’on ne déchiffrait jusque-là que très difficilement. [pour en savoir plus]

 

Sylvie Marchand

Bulletin de liaison de la céramique égyptienne 27

Collection: BCE 27, 1 vol., 352 p.


Cette nouvelle livraison du Bulletin de liaison de la céramique égyptienne (BCE 27) présente dans une première partie l’actualité de la recherche dans le domaine des études céramiques avec son « Parcours régional ». Le bulletin s’enrichit cette année de l’apport de travaux archéologiques récents réalisés en Moyenne Égypte à Sheikh Fadl et sur le site de Qubbet el-Hawa proche d’Assouan. Les autres contributions livrent des études céramiques de fouilles s’inscrivant dans la durée, voire achevées. Elles concernent des sites importants comme celui de Burg al-Zafar au Caire, de la nécropole de Dra‘ Abu el-Naga‘ et du temple de Karnak dans la région thébaine, ou encore le Soudan avec les temples de Abu Erteila. Ces présentations s’inscrivent dans un cadre chronologique large de la fin du Nouvel Empire à l’époque médiévale.

La seconde partie de l’ouvrage propose plusieurs approches thématiques sous le titre « Études ». Le premier article revient sur une famille céramique emblématique de l’Ancien Empire avec les Maidum-bowls d’Ayn Asil dans l’oasis de Dakhla. Une seconde contribution rend compte de l’apport de l’étude des ostraca pour la datation d’assemblages céramiques d’époque byzantine du site d’Ahmeida dans l’oasis de Dakhla. Deux contributions distinctes pour le monde ancien punico-libyque et pour l’Égypte ancienne, croisent deux cultures et deux techniques de fabrication du pain avec ses ustensiles céramiques spécifiques. Une autre étude pluridisciplinaire, entre archéométallurgie et céramologie, décrit le mobilier archéologique de la forge romaine du site d’Abou Rawash. Enfin, la dernière contribution du volume propose de nouveaux développements sur un sujet technologique toujours débattu concernant la date d’apparition du tour rapide en Égypte. [pour en savoir plus]

 

Chloé Ragazzoli

La grotte des scribes à Deir el-Bahari
La tombe MMA 504 et ses graffiti

Collection: MIFAO 135, 1 vol., 296 p.

La tombe MMA 504 se trouve dans la nécropole de la XIe dynastie située sur le flanc nord du ouadi menant au cirque de Deir el-Bahari. Les difficultés d’accès au site conduisirent les carriers du Moyen Empire à abandonner rapidement le creusement de la tombe qui, inachevée et inusitée, prit davantage l’apparence d’une grotte rupestre que d’un monument funéraire.

Quelque cinq cents ans plus tard, au début de la XVIIIe dynastie, le lieu reçut la visite des membres du personnel de construction et du clergé des temples mémoriaux établis dans le voisinage de Deir el-Bahari. Leur passage est signalé par près de quatre-vingt graffiti textuels et figuratifs. Ces inscriptions renvoient à un ensemble de pratiques lettrées, sociales et culturelles spécifiques aux scribes et membres de l’élite intermédiaire du Nouvel Empire.

Fondé sur la publication des inscriptions et l’étude archéologique du site, le présent ouvrage offre une étude complète du monument et de ses graffiti, considérés en tant que pratique créatrice d’espace et de dynamiques sociales. [pour en savoir plus]

 

 

 Banner_peche

IFAO Newsletter

Decembre 2017                                                              FR thumb_Icon_FR

Bonjour,

As you will have noticed, the arrival of Amr Baghat in charge of communications and sponsorship has had an immediate impact on the quality and variety of information regarding our activities that is being provided to both the general public and the scientific community.

Egypt is once again in mourning. The hideous massacre of 305 people of all ages, who had gathered for Friday prayers in the Radwa mosque of Bir el-Abd village in Sinai, has shaken the entire country. These tragic events remind us that, beyond our academic work and administrative tasks, the mission of the Institute is now more than ever dedicated to openness, dialogue and peace.

The end of 2017 will see the completion of several terms of office: the scientific council, the administrative council, and the presidency of the directors’ committee of the French Schools Abroad (EFE), as held by Laurent Bavay. The evaluation procedure covering the Institute and the change of five-year plan was also completed this autumn with the approval by the councils and trustees of the 2017-2021 institutional development contract. The final AC was held on 5 December with Pierre Dubreuil presiding, and satisfaction was expressed regarding the financial turnaround that has been achieved over these past two years. Despite a number of variables outside the Institute’s control (devaluation, inflation, change in residence allowances), the IFAO now faces a balanced situation in which the major works necessary for its modernisation can be approached more confidently. These works are progressing step by step and may or may not be immediately visible to our stakeholders. Thus, at the beginning of November, the introduction of microwave technology has increased internet speed from 5 to 35 Mb/s, considerably improving network fluidity and allowing the development of new server back-up arrangements. In October, Bianca Madden, an art conservator, undertook an appraisal of the vintage decoration of the palace, while Nadine Cherpion with the assistance of the Archives and Collections Service discovered new chapters in the history of the building. 

At the invitation of the French Institute in the United Arab Emirates, Laurent Bavay gave a lecture on the activities of the IFAO in Egypt at the Sorbonne Abu Dhabi on October 16. From 27 to 29 November the École française d’Extrême-Orient invited its counterparts to Siem Reap in Cambodia for the annual seminar of the EFE network. Between a couple of visits to the site of Angkor, the directors worked on the issues of common interest to the five Schools.

On 18 November, Esther Garel, scientific fellow of the Institute, represented the IFAO at the general assembly of the GIS Humanities partnership held in the Sorbonne, Paris.

We would like to express once again our great esteem for Mervat Doss, after 23 years with the IFAO and executive assistant since 2013. Her smile, generosity and great human qualities have contributed to shaping the very spirit of the IFAO that is so much appreciated by its visitors. Her post will be filled by Hélène Wahba, previously secretary to the ambassador of Mauritius, to whom we wish all the best in this demanding job. Hanane Habib has left the accounts department after four years of dedicated service. In December, Boris Ricard will end his year as campus and security officer and will be replaced by Damien Fréjaville. In November, Thomas Faucher began a six-month residency at the IFAO as part of the international mobility of researchers, and Francesca Biancani has commenced her post-doctoral grant programme with the CEDEJ-IFAO.

Mervat_NL_DDec17

◼︎ Mervat Doss

 

A kaleidoscope of events

The past three months have been exceptionally rich in scientific events of all sorts. All the scheduled archaeological sites were operational, even if some started slightly later due to delays in the arrival of the correct permits. Thus, there was much coming and going throughout autumn. We should emphasise that anyone hoping to find accommodation at the Institute had best contact George Habib three months in advance in order to avoid the disappointment of finding no room at the inn on the desired dates.

On 16 and 17 October a conference entitled “Les mots de la paix : Textes fondateurs: spiritualité vs éthique politique” was organised by Sylvie Denoix and Michele Bernardini in the IFE. This was the final event of the IFAO programme “Les mots de la paix” for the 2012-2016 five-year plan. On 3 November, Clara Jeuthe organised a round table in the IFAO on the topic “Raw Materials and Distribution: a view on the flint industries during Pharaonic times”. On 8 and 9 November, Rania Merzeban, now IFAO scientific correspondent, along with Marie-Lys Arnette, Dimitri Laboury and Cédric Larcher held the first study days in the IFAO within the programme entitled “Visualiser les émotions dans l’Égypte pharaonique”. On 2 and 3 December, the IFE hosted the conference “Marges et frontières occidentales de l’Égypte de l’Antiquité au Moyen Âge”, organised by Marie-Françoise Boussac, Sylvain Dhennin, Bérangère Redon, Gaëlle Tallet and Abbès Zouache. Several IFAO researchers participated in the Science of Ancient Egyptian Materials and Technologies conference held in Manial Palace on 4-6 November that was jointly organised by the Ministry of Antiquities and several foreign institutes including the IFAO. 

As part of the 20th Rendez-vous de l’histoire de Blois, on 8 October Laurent Bavay took part in a roundtable of the French Schools Abroad on the theme “What is a discovery in archaeology?

Mervat_NL_DDec17

Several of the IFAO’s scientific operations were the subject of gatherings in other countries. The AFRITS programme held its first study days in Munich on 10 and 11 November. On 21 November, Adam Mestyan, foreign fellow, held a digital humanities workshop in Duke University, where he is assistant professor, on “Urban Topography and Political Economy in the Middle East”. In Copenhagen on 24 and 25 November, Maria Mossakovska-Gaubert organised a workshop entitled “Egyptian textiles and their production: ‘Word’ and ‘Object’ (Hellenistic, Roman and Byzantine Periods)”. As part of the MisMo project, from 27-29 November the École Française de Rome hosted the conference “In partibus fidelium. Missions du Levant et connaissance de l’Orient chrétien (xixe-xxe siècles)” and on 14 and 15 December the Louvre-Lens held study days on the subject of “Figures de savants et musiques antiques au xixe siècle : l’élaboration d’un discours” organised by Sibylle Émerit, Christophe Vendries and Christophe Corbier.

There has also been a lot of training activity. From 1 to 5 October, Annie Gasse and Florence Albert led the 3rd Académie hiératique, this year’s theme being “Pharaon dans les ostraca littéraires de Deir al-Medina”. They were joined by Federico Contardi and Ursula Verhoeven along with seven students. This event inaugurated Hall 4 of the Archives and Collections Service, which has now been transformed into working room. The first Arabic Manuscripts workshop hosted by Abbès Zouache, Mathieu Eychenne and Élise Franssen also took place there from 11 to 13 December and brought together nine young European and Egyptian researchers. On 3 December, the 3rd Seminar on Papyrology for Advanced Egyptian Students took place in both the DAIK and the IFAO on the theme “Religion in Documentary Texts”. For the first time this event involved Greek, Arabic and Coptic specialists and was organised by Cornelia Röhmer, Esther Garel and Khaled Younes, with the assistance of Mohamed El-Maghrabi (Greek papyrology) and Ahmed Nabil (Arabic papyrology). 

The workshop on reading archival documents (in Arabic), organised by Magdi Guirguis and Nicolas Michel, held its sixth session over seven consecutive Saturdays from 14 October to 25 November, while Ayman Fou’ad Sayyid successfully led the second seminar on Arabic codicology over seven consecutive Sundays from 29 October to 3 December. To date, the call for candidates for this seminar has been the most visited and shared posting since the creation of our Facebook page in April 2016. And for the French-speaking public, Félix Relats-Montserrat is running the second session of the IFAO Egyptology course from 22 October 2017 until 7 February 2018, concentrating on the First Intermediary Period and the Middle Kingdom.

On 2 November, the IFAO ran its 15th research methodology workshop at Mansoura University at the invitation of the Faculty of Tourism and Hotels. This was a great opportunity for Eltayeb Abbas, Laurent Bavay, Omaïma Elshal, Frédéric Guyot, Nicolas Michel, Félix Relats-Montserrat and Hassan Selim to visit this prestigious university and some of the archaeological sites of the area, such as Mendes and Behbeit el-Hagar.

Conférence de Peter Stone, 18 novembre 2017 à l'Ifao

◼︎  Prof. Peter Stone lecture at the IFAO Novembre 18, 2017.

The number of conferences has been so great that we can only direct the reader to the list below. We shall simply point out that the appearance of Annales islamologiques 50, directed by Mercedes Volait and dedicated to architecture in modern Egypt, has been marked by no less than four conferences in four different institutions. A rather unique conference was held in the Institute’s great hall on 18 November in the presence of HE Stéphane Rematet, Ambassador of France, and a large audience: Peter Stone, professor at Newcastle University, recalled his experiences of heritage protection in time of war. (Watch on YouTube)

As the calendar year comes to a close, 21 December sees the inauguration in the Egyptian Museum of an exhibition commemorating the centenary of the French concession at Deir el-Medina (1917-2017), organised by Hanane Gaber in collaboration with Paul-Valéry University of Montpellier, the LabEx Archimede and the Hiérolexique foundation. Several members of IFAO have contributed to the catalogue. Deir el-Medina is naturally the theme of our greetings card for the New Year, and we wish you all the very best for 2018.

◼︎ H.E. Stéphane Rematet and H.E. Khaled El-Enany at the opening of Deir el-Medina exposition.

 

Three questions for: Boris Ricard

How did you get here?  

My university career was gradually shaped by a growing interest in buildings and architecture. After taking a master’s from Marseille business school, during which I spent a term at the architecture faculty in Panama, I completed my studies with a master’s specialised in construction and property at the École nationale des Ponts et chaussées.

In terms of work, after experience in France and Morocco, I had the opportunity of engaging in a two-year voluntary service overseas programme as part of the property management team of the French embassy in Cairo. It was this that opened up the doors of Egypt and then those of the IFAO.

How do you face the challenge of being in charge of a heritage building like the IFAO?

The properties of the IFAO represent a mixed and fascinating architectural heritage. When one thinks of the IFAO, one sees the palace of Princess Mounira with its magnificent staircase, its wooden library and period furnishings. The challenge is to look beyond the palace and create a link between the palace, the superb building of the print house, the Le Corbusier-inspired laboratories and all the modifications made to the ensemble of the property from 1907 to the present day.

With property that has suffered from the passage of time and today requires special attention to ensure its continued existence, it is important to adapt the premises successfully to present needs while carefully preserving the architectural heritage of which we are the guardians.

◼︎ Boris Ricard

 

What have you enjoyed the most in your role within the Institute?

The projects that have grabbed me the most are those connected to the restoration of the architectural heritage. I think particularly of the study of the initial look of the historic painting in the palace, which was conducted jointly with the archives service, the British conservator Bianca Madden, and Nadine Cherpion. I also think of the restoration of the marble in the Art Nouveau-style north entrance to the palace. This restoration is still underway and was only made possible by the rediscovery of the construction plans from 1903 by the IFAO archives service.

 

Scientific events

Lecture cycle of the IFAO:

 

November 22, 2017, Lecture by Jean Revez, University of Quebec at Montreal: Normes et exceptions dans le programme décoratif des colonnes de la Grande Salle Hypostyle du temple d'Amon-Rê à Karnak.

December 6, 2017, Lecture by Andreas Dorn, BIBLE + ORIENT Museum, and Stéphane Polis, F.R.S.-FNRS and University of Liège: The Turin Papyrus Map: New Insights About a Complex History.

December 13, 2017, Lecture by Élise Franssen, Ca'Foscari University, Venice, and University of Liège: La recension la plus complète des Mille et Une Nuits et ses manuscrits.

 

Midan Mounira lectures (in partnership with IFE, Cedej and IRD):

 

October 15, 2017, Myriam Ababsa and Matthieu Cimino: De Raqqa à Manbij : une géographie de l'État islamique.

November 12, 2017, Anne-Claire de Gayffier-Bonneville: L'évolution de la place de l'Égypte dans le monde, XIXe - XXIe s..

December 3, 2017, Mercedes Volait: L’architecture néo-mamelouke après 1867 au Caire, et ailleurs.

 

Les Rendez-vous de l’archéologie (in partnership with IFE):

 

October 29, 2017, Philippe Collombert, Director of the French-Swiss Archaeological Mission in Saqqâra: Les reines de l’Ancienne Égypte et leurs pyramides. (available on YouTube)

November 19, 2017, Félix Relats-Montserrat, scientific member of the IFAO: La reprise des fouilles françaises à Médamoud : La ville et le temple de Montou.

December 17, 2017, Pierre Zignani, director of the archaeological mission of the IFAO to Dendera: Dendera, architecture monumentale et métropole.

 

On the occasion of the publication of the Annales islamologiques 50:

 

December 5, 2017, Lecture by Mercedes Volait: Designing for the Princes: Antonio Lasciac's Early Projects for the Khedivial Dynasty (1895-1907), at Manial Palace.

December 9, 2017, Lecture by Dina Bakhoum: Mamluk Minarets in Modern Egypt. Tracing, Restoration, Decisions and Interventions, in Bayt al-Mi'mār al-Miṣrī.

December 10, 2017, Lecture by Julien Auber de Lapierre: How Was the Coptic Museum Built? at the Coptic Museum.

Other scientific events organised by IFAO:

November 18, 2017, Lecture by Peter Stone, UNESCO Chair in Cultural Protection and Peace at Newcastle University (UK): "Protecting Cultural Heritage in Conflict and Wars. Lessons Learned" at the IFAO. (available on YouTube)

December 11, 2017, Conference by Konrad Hirschler, Freie Universität Berlin: In the Margins and Between the Lines: Towards a Social History of Medieval Arabic Manuscripts, at Ifao.

 

The seminar of scientific members:

- October 10th: Marion Claude and Mathilde Frère (University Paul Valéry-Montpellier III)

- November 14: Anna Lagaron (Aix-Marseille University, IREMAM) & Gersande Eschenbrenner-Diemer (University College London - Marie Curie Fellow TRACER Project)

- December 5th: Clémentine Auduit and Elena Panaite (University Paul Valéry, Montpellier 3) as well as Mennat-Allah El Dorry (IFAO-PCMA).

 

The seminar "Reading Historical Documents" (in Arabic) hosted on October 14, 2017 Malak Labib (American University in Cairo) and on November 11, Dina Bakhoum (PhD candidate at Université Paris 1 Panthéon Sorbonne).

 

 

In the media:

The launch of the 2017/2018 season of the general public Lectures series "Les Rendez-vous de l'Archéologie" attracted the interest of the Egyptian press. Major newspapers such as Al-Masri, Al-Watan and Chourouq, as well as the local French-language press, wrote about it.

The papyri of Wadi el-Jarf were the object of a report richly illustrated on a double page in Al-Masri on the occasion of the publication of a new book on the site of the pyramids of Giza. The report recalls how these documents, discovered hundred of kilometers away from the pyramids, illuminate how the Keops pyramid was built.

The media echo of the exhibition "Musiques! Echoes of Antiquity" inaugurated at the Louvre-Lens on September 13 was so intense that we can only report here some of the articles and broadcasts it has generated. This exhibition, which runs until January 15, 2018, is based on research carried out under the program "Soundscapes and Urban Spaces of the Ancient Mediterranean" supported by Ifao, the French School of Athens and the French School of Rome during the five-year period 2012-2016.

Among press articles and radio shows devoted to the exhibition: CNRS Hebdo édition 19/10/2017  ; Libération 15/10/2017 ; Le Figaro 23/11/2017 ; Al-Hayat 25/09/17 (international newspaper in Arabic)France Culture "Carbone 14" de Vincent Charpentier, 22 octobre ; France Musique, "Sous la couverture" de Philippe Venturini, 7 octobre ;  France Inter "La marche de l'Histoire" de Jean Lebrun, 27 septembre ; France Musique, Journée en direct le 3 novembre consacrée à l'exposition.

 

Publications:

The final term of 2017 has been full of publications, with six new works including an abridged edition in Arabic of Instantanés d’Égypte.

The IFAO, now committed to an open access policy, has launched a second periodical on OpenEdition Journals: the Annales islamologiques 50 has been published simultaneously as a paper and a digital version; volume 49 is also available on line and No. 48 will follow next month.

The readers of the review will enjoy good reading quality since the page layout is adapted for different devices: desktop, laptop, tablet and even smartphone. It is worth recalling that the OpenEdition platform, which hosts 477 scientific reviews, also offers researchers the services of Calenda, which publishes thousands of scientific notices, and hypotheses.org, a scientific blogging platform.

IFAO publications were on view at the Francophone Book Fair in Beirut from 8 to 11 November, and during the same period, and for the first time, at the Sharjah Book Fair.

On 10 December, the publications department received a delegation from its counterpart at the Egyptian Ministry of Antiquities for the purpose of exchanging ideas involving publishing practices and with a view to future collaboration.

The 2018 IFAO diary is now available and this year engravings from the rare books collection of the IFAO library illustrate every month of the year accompanied by captions written by Nicolas Michel.

Agenda_Ifao_18 

Recently published

Delphine Driaux, Marie-Lys Arnette

Instantanés d’Egypte - abridged version in arabic translated by Emad Adly

لقطات من مصر. كنوز فوتوغرافية من المعهد الفرنسى للآثار الشرقية ترجمة عماد عدلي

Collection: BiGen 52, 1 vol., 96 p.

These exceptional shots, in black and white, recount the events - big or small - that punctuate the life of excavation sites and reveal the daily lives of those who work there. Beyond the simple report, this book is a tribute to men and women, unknown, forgotten or illustrious, who helped shape French Egyptology.

This Arabic edition is an abridged version of the French edition.. [For more information]

هذه المناظـر الفوتوغرافيـة الفريـدة، باللونين الأبيض والأسود، تسرد الأحـداث ـ الكبيرة أو الصغيرة ـ التي تشكل الحياة في مواقع التنقيب، وتميط اللثـام عن الحياة اليوميـة للقائمين عليها. أبعد من مجرد ريبورتاچ، يمثل هذا الكتاب تكريمًا للرجال والنساء، المجهولين أو المنسيّين أو المشهورين، الذين أسهموا في تشكيل علم المصريات الفرنسيّ.

للمزيد من التفاصيل

 

Christian Leitz, Daniela Mendel
Athribis IV

Collection: Temples 14, 2 vol., 632 p.

The present volume records the texts and reliefs of the colonnade of the temple of Ptolemy XII, but not those of the columns which will be published in the next text volume. The most important text is a hymn to Min of 110 column length with partial parallels in Medinet Habu and the Ramesseum.

Until now, all texts of this volume remained unpublished. [For more information]

 

Annales islamologiques 50
Bâtir, exposer, restaurer une histoire architecturale de l’Egypte moderne

Collection: AnIsl 50, 1 vol., 392 p.

The 50th issue of the Annales islamologiques includes a folder and varia, as was the case of the preceding issues. The folder, entitled “Bâtir, exposer, restaurer: une histoire architecturale de l’Égypte moderne”, is edited by Mercedes Volait. An introduction and six articles explore the large variety of contexts in which architecture bloomed between the mid-19th century and the 1960s. This period witnessed the reinvention of Coptic and Islamic tradition as well as the development of building activities through orders from companies (e.g. Suez Canal Company), the aristocracy (e.g. ʿImād al-Dīn street in Cairo) or later on the state (e.g. fairs and exhibitions). Articles are accompanied by a rich and mostly unpublished iconography.

Five articles of varia, in French, in English and in Arabic, complete this issue. Three of them publish sources: two arabic papyri from the end of the 8th or the 9th century, and a paper stemming from the documents of al-Ḥaram al-Šarīf, which sheds light on the situation of the non-Muslims in Mamluk Jerusalem. The two other articles deal with the science of Hadith in the medieval period, and with musicians and singers in Ibn Iyās’ chronicle (beginning of the 16th century). [For more information]

Pierre Grandet
Catalogue des ostraca hiératiques non littéraires de Deîr el-Médîneh. Tome XII. Nos 10276-10405

Collection: DFIFAO 50, 1 vol., 472 p.,

This twelfth issue of the Catalogue des ostraca hiératiques non littéraires de Deîr el-Médînéh includes the photography, the fac-simile, the hieroglyphic transcription, the transliteration and the annotated translation of 130 ostraca originating from the site and deposited at the Ifao for their study. These documents are representative of the various categories that one usually uses to classify the documentary ostraca: institutional and private documents and sub-categories within these two main categories (journals, supplies of commodities, letters, depositions, etc.). Some exceptional specimens — both in scale and in contents — are worth mentioning, such as a document resulting from the combination of 30 fragments of the same vessel, as well as some documents, in a tabular form, listing the details of the tributes brought in kind by a large number of people (mainly women) for the organisation of communal banquets.

It is fitting to stress how the growing accessibility to infra-red photography or to the new digital image enhancing technologies facilitates the reading of texts that were almost inaccessible hitherto. [For more information]

 

Sylvie Marchand

Bulletin de liaison de la céramique égyptienne 27

Collection: BCE 27, 1 vol., 352 p.


Cette nouvelle livraison du Bulletin de liaison de la céramique égyptienne (BCE 27) présente dans une première partie l’actualité de la recherche dans le domaine des études céramiques avec son « Parcours régional ». Le bulletin s’enrichit cette année de l’apport de travaux archéologiques récents réalisés en Moyenne Égypte à Sheikh Fadl et sur le site de Qubbet el-Hawa proche d’Assouan. Les autres contributions livrent des études céramiques de fouilles s’inscrivant dans la durée, voire achevées. Elles concernent des sites importants comme celui de Burg al-Zafar au Caire, de la nécropole de Dra‘ Abu el-Naga‘ et du temple de Karnak dans la région thébaine, ou encore le Soudan avec les temples de Abu Erteila. Ces présentations s’inscrivent dans un cadre chronologique large de la fin du Nouvel Empire à l’époque médiévale.

La seconde partie de l’ouvrage propose plusieurs approches thématiques sous le titre « Études ». Le premier article revient sur une famille céramique emblématique de l’Ancien Empire avec les Maidum-bowls d’Ayn Asil dans l’oasis de Dakhla. Une seconde contribution rend compte de l’apport de l’étude des ostraca pour la datation d’assemblages céramiques d’époque byzantine du site d’Ahmeida dans l’oasis de Dakhla. Deux contributions distinctes pour le monde ancien punico-libyque et pour l’Égypte ancienne, croisent deux cultures et deux techniques de fabrication du pain avec ses ustensiles céramiques spécifiques. Une autre étude pluridisciplinaire, entre archéométallurgie et céramologie, décrit le mobilier archéologique de la forge romaine du site d’Abou Rawash. Enfin, la dernière contribution du volume propose de nouveaux développements sur un sujet technologique toujours débattu concernant la date d’apparition du tour rapide en Égypte. [For more information]


Chloé Ragazzoli
La grotte des scribes à Deir el-Bahari
La tombe MMA 504 et ses graffiti

Collection: MIFAO 135, 1 vol., 296 p.

Tomb MMA 504 is at the heart of 11th Dynasty necropolis that is on the northern flank of the wadi leading to Deir el-Bahari. The site chosen by the quarrymen of the Middle Kingdom was totally unsuitable, to the extent that tunneling had to be rapidly abandoned, leaving an unfinished tomb that looked more like a rocky cavern than a funerary monument. Neverthess, some five hundred years later the site received visits from many members of the construction team and the clergy of the funerary temples established in Deir el-Bahari at the beginning of the 18th Dynasty. Consequently the site houses nearly eighty textual and figurative graffiti. These inscriptions reveal a combination of literate, social and cultural practices, specifically relating to scribes and middle-level administrators of the New Kingdom.

The present volume is intended to be a complete biography of the monument based on the publication of its graffiti, here considered as a practice generating space and social dynamics, and the archaeological study of the site. [For more information]