voir cette page dans votre navigateur - see this page in your browser
Institut Français
d’archéologie orientale — Le Caire

Lettre d’information de l’Ifao

Mars 2017

Bonjour,

Les échéances administratives ont à nouveau dominé l’actualité de l’Ifao durant ces trois derniers mois. Le plan de retour à l’équilibre budgétaire a combiné ses effets avec deux facteurs extérieurs, la stabilisation de l’indemnité de résidence et la dévaluation de la livre, pour dégager enfin un excédent budgétaire. Ces efforts ont été salués par le conseil d’administration qui s’est tenu à l’Ifao, le 18 février. Après les deux visites de l’automne dernier, l’institut a reçu le rapport d’audit de l’Inspection général de l’administration de l’Éducation nationale et de la Recherche (IGAENR), ainsi que le rapport d’évaluation du HCERES, ce dernier document étant commun aux cinq Écoles françaises à l’étranger. En outre, Olivier Caudron, inspecteur général des bibliothèques, a visité l’Ifao du 14 au 16 février. L’ensemble des services et de la direction sont à présent mobilisés pour la rédaction du contrat d’établissement et du bilan du précédent quinquennal.

L’activité scientifique débordante de l’automne s’est achevée en décembre avec le colloque sur les « Private Archives in Egypt and the Middle East, 16th to 21st Century » organisé par Nicolas Michel les 4 et 5 ; la journée d’études « Conteneurs de transport égyptiens du IIIe millénaire av. n. è. à la fin de la période ptolémaïque. Imitations, assimilations et transpositions de modèles étrangers » le 12, organisée par Catherine Defernez et Sylvie Marchand ; le colloque « Archaeometry : Another Point of View » le 15, organisé par Anita Quiles, qui a invité des archéomètres travaillant sur des terrains autres que l’Égypte. Cette dernière journée concluait une formation à destination du ministère des Antiquités, qui s’est tenue à l’Ifao les 13 et 14. Les rencontres scientifiques ont repris le 31 janvier avec une journée d’études sur les « Documents en langues orientales de l’Expédition d’Égypte conservés aux Archives de Vincennes », organisée par Michel Tuchscherer. Signalons encore que Laurent Bavay et Cédric Larcher ont participé au colloque organisé le 5 février à Louxor par le ministère des Antiquités sur la TT 1 de Sennedjem à Deir el-Medina.

Archives Varille
Archives Varille

Le 23 février a commencé aux Archives un atelier de travail réunissant Cédric Larcher, responsable des archives et collections, Patrizia Piacentini et Christian Orsenigo, de l’Università degli Studi de Milan, consacré aux archives Varille, qui se trouvent dispersées entre Milan et l’Ifao. Une bonne part de l’activité scientifique de l’institut s’est concentrée aux archives durant ces derniers mois, avec le passage d’un nombre remarquablement élevé de missionnaires et chercheurs, qu’il est impossible de tous citer ici, et le séjour de contractuels venus travailler sur l’identification et l’inventaire, la restauration ou l’étude de matériels aussi divers que les archives scientifiques, administratives, objets en bois, en terre cuite, ostraca ou papyrus. Saluons l’abnégation du responsable des archives et de son équipe, qui ont su assurer les meilleures conditions de travail possibles aux chercheurs et contractuels, au milieu des déménagements et réaménagements multiples d’un service en quête d’espaces plus fonctionnels et cohérents.

Cours d’égyptologie à l’Ifao
Cours d’égyptologie à l’Ifao

Le mois de janvier a marqué une pause dans le rythme des conférences, qui se déploient désormais selon plusieurs formats. Plusieurs d’entre eux sont classiques : les conférences du mercredi (huit entre septembre et le 1er mars) ; le cycle Midan Mounira, qui reprend en 2017 avec une participation accrue de l’IFE ; les conférences mensuelles en arabe du séminaire « Reading Historical Documents », le samedi. À ces cycles s’ajoutent désormais deux nouveaux formats : le séminaire mensuel des membres scientifiques, inauguré en novembre 2016, et les présentations d’ouvrages récemment parus à l’Ifao (cf ci-dessous). Enfin, un cycle de « Rendez-vous de l’archéologie » organisé conjointement par l’Ifao et l’IFE est en préparation.

L’ouverture de l’institut sur le public extérieur s’est accentuée avec le lancement très réussi, le 13 février, des Cours d’égyptologie de l’Ifao, assurés deux fois par mois par Marie-Lys Arnette, membre scientifique égyptologue, ancienne élève et enseignante à l’École du Louvre. Les cours portent cette année sur « L’art au temps des Pyramides, des origines à la fin de l’Ancien Empire ».

Mouvements

Départ d’Aida Kolta
Départ d’Aida Kolta

Visage même de l’Ifao pour tous ses visiteurs, Aïda Kolta, toujours souriante, attentive et efficace, a pris sa retraite, et cet événement méritait la fête en forme d’apothéose au cours de laquelle des invités nombreux lui ont témoigné leur estime et affection. Son départ a été le plus marquant des nombreux mouvements qui ont scandé ces derniers mois. Ont également pris leur retraite Mohamed Abdel Hamid, après 35 ans de loyaux services à l’institut, et Nabil Qenawi, magasinier pendant 23 ans. George Habib a succédé à Aïda, et Mohamed Diab à Nabil. Hani Mawad Nessim a rejoint l’imprimerie le 15 janvier dernier comme ouvrier polyvalent. Un nouveau poste a été créé, celui de responsable de l’immobilier et de la sécurité, et confié le 1er février à Boris Ricard, auparavant volontaire international (VI) à l’ambassade de France au Caire. Son arrivée s’inscrit dans le cadre d’une réorganisation des services administratifs dont nous reparlerons.

Arrivée de George Habib
Arrivée de George Habib

Parmi les chercheurs, Khaled Younes, papyrologue arabisant, professeur assistant à l’Université de Sadate City, est devenu chercheur associé égyptien ; Amel Abdelaziz et Mohamed Ibrahim Abdel-Aal sont les bénéficiaires de la bourse doctorale. Annalaura Turiano, docteure de l’Université Aix-Marseille, a rejoint pour six mois l’Ifao dans le cadre d’un contrat post-doctoral de mobilité sortante du LabexMed (Aix-Marseille). Le 1er janvier Maria Mossakowska-Gaubert, à l’Ifao depuis 1999 sous des statuts divers (membre scientifique à titre étranger, chercheuse associée contractuelle) a commencé au Center for Textile Studies de l’université de Copenhague une bourse Marie-Curie de deux ans ; dans le même temps, Massimiliano Nuzzolo, membre scientifique à titre étranger depuis 2015, est devenu chercheur associé à l’Université Charles de Prague.

Le chercheur de passage à l’Ifao peut désormais préparer sa venue avec un guide, Bienvenue à l’Ifao, dont la version en ligne est constamment réactualisée. Une version papier, richement illustrée, l’attend à son arrivée à l’institut, où il sera pris en charge par George Habib, nouveau responsable de l’accueil et de l’hébergement.


Trois questions à : Séverine Gabry-Thienpont

D’où vient ton intérêt pour la musique copte, puis pour les musiques religieuses en Égypte ?

Mon intérêt était avant tout pour l’Égypte : une passion d’enfance que je souhaitais mettre en relation avec ma formation de musicologue. Dès le master, dans l’idée de débuter une recherche sur les musiques en Égypte, j’ai lu un article de l’égyptologue Hans Hickmann, qui affirmait que si on voulait entendre des réminiscences de musique pharaonique, il fallait se rendre dans les églises coptes. Parce que l’idée, à la fois saugrenue et séduisante, m’a interpelée, j’ai pensé : je tiens mon sujet ! Et c’est comme ça que j’ai commencé à m’intéresser à ce répertoire musical. Aborder les autres répertoires religieux ou spirituels représentait une suite logique : il m’importe de comprendre comment les musiques et les pratiques religieuses s’interpénètrent en Égypte.

Que t'a apporté l'Ifao?

L’Ifao m’a d’abord soutenu pendant ma thèse : l’égyptologue Sibylle Emerit m’avait proposé d’intégrer le programme qu’elle dirigeait La musique dans l’Égypte ancienne et sa postérité dans l’Égypte moderne : continuités et ruptures, ce qui me donna l’opportunité de bénéficier de plusieurs missions et d’une émulation scientifique fructueuse. Un an après ma soutenance, j’ai intégré l’Ifao en tant que membre scientifique de la section des études copte, arabe et islamique. En plus d’un soutien institutionnel de grande valeur, l’Ifao m’a ainsi apporté du temps. Ce temps, je l’ai mis à profit pour développer ma recherche et mes problématiques, ainsi que des projets collectifs de recherche. Mais surtout, ce temps m’a donné l’opportunité de développer de nouveaux terrains et de nouveaux contacts, qui assurent à ma recherche un matériau fabuleux pour les dix prochaines années au moins. 

Faire du terrain en Égypte lorsqu'on est une femme, est-ce un atout ou un handicap ?

Le groupe Rango, zâr soudanais en Égypte (Dar al-Opera, 2016)
Le groupe Rango, zâr soudanais en Égypte (Dar al-Opera, 2016)

On ne peut effectivement faire l’économie de ce genre de considération sur un terrain comme l’Égypte. Globalement, le fait d’être une femme, et surtout, une femme mariée avec des enfants, m’a donné en contexte privé un statut de respectabilité aux yeux de beaucoup. C’est ce statut qui a contribué à rendre possible mon accès au rituel de possession zâr dans le sud de l’Égypte. C’est aussi ce statut qui a mené bon nombre d’adeptes femmes de ce même rituel à me faire confiance. Lors des mouleds, en revanche, ou dans toute autre manifestation de plus grande ampleur, être une femme est extrêmement pénible et rend le terrain plus compliqué à aborder. Mais à ce sujet, la presse est prolixe : une femme qui entreprend des enquêtes ethnographiques en Égypte a rapidement une idée de ce à quoi elle va être confrontée.


Manifestations scientifiques
Le cycle des conférences de l’Ifao
  • Le 8 février 2017, Conférence par Michel Tuchscherer, professeur émérite à Aix-Marseille Université: Documents en langue orientale de l’Expédition d’Égypte conservés au Service historique de la défense à Vincennes [en savoir plus]
  • Le 22 février 2017, Conférence par Pierre Grandet: Les sources documentaires de Deir el-Medina: Leur apport à notre connaissance de l'Égypte ancienne [en savoir plus]
  • Le 1er mars 2017, Conférence par Patrizia Piacentini, Università degli Studi, Milan: Auguste Mariette: Témoignages méconnus dans les Archives de l'Université de Milan [en savoir plus]
  • Le 15 mars 2017, Conférence par Aiman Ashmawy, Supreme Council of Antiquities, and Dietrich Raue, Ägyptisches Museum der Universität Leipzig: Egyptian-German Excavations in the Temple of Heliopolis [en savoir plus]
  • Le 22 mars 2017, Conférence par Chloé Ragazzoli, Université Paris-Sorbonne: Laisser son nom: Graffiti et visiteurs dans les tombes thébaines au Nouvel Empire [en savoir plus]
  • Le 5 avril 2017, Conférence par Alain Delattre et Naïm Vanthieghem: Inscriptions chrétiennes et musulmanes d’Égypte médiévale : Témoignages discrets d’une société plurielle [en savoir plus]
En partenariat avec l’IFE
  • Le 2 février 2017, Les conférences Midan Mounira par Michel Foucher, Université Lumière Lyon 2: Les frontières au Moyen-Orient [en savoir plus]
  • Le 12 février 2017, Les conférences Midan Mounira par Henry Laurens, professeur au Collège de France: Occidentalisme et orientalisme: de la grande divergence à la grande convergence (XVIIIe-XXIe siècle), en partenariat avec l’Institut français d'Egypte — المعهد الفرنسي بالمنيره [en savoir plus]
  • Le 12 mars 2017, Les conférences Midan Mounira par Oissila Saaïdia: Évangéliser les musulmans en terre d'Islam: réalités et limites (XIXe-XXe siècles), en partenariat avec le Cedej, IRD, IFE [en savoir plus]
Pôle éditorial

Le bilan de l’année 2016 est particulièrement favorable, avec la publication de 19 nouveaux titres, dont quatre périodiques (BCE, BIFAO, AnIsl, MIDEO), une augmentation des ventes de librairie comme de l’activité commerciale de l’imprimerie. Le beau livre, Instantanés d’Égypte, paru en septembre, a connu un franc succès, aussi bien en Égypte qu’en France, avec plus de 600 exemplaires vendus en quatre mois. Un retirage est en cours.

L’aventure du passage des périodiques au XML en vue d’une publication sur OpenEdition se poursuit, avec le traitement du MIDEO 32 et très bientôt du numéro 50 des AnIsl.

Deux rencontres éditoriales ont eu lieu : le 19 décembre, Claudine Piaton, Ezio Godoli et Nicolas Michel ont présenté leur ouvrage L’Isthme et l’Égypte au temps de la Compagnie universelle du canal maritime de Suez paru aux presses de l’Ifao en juillet dernier ; Thomas Faucher a profité de la sortie de son ouvrage Egyptian Hoards I pour prononcer une conférence sur la monnaie égyptienne à l’époque ptolémaïque à l’Institut français le 20 février ; voir sa présentation de l’ouvrage.

L’Ifao participait au stand « La France en Égypte » pendant la Foire du livre du Caire du 27 janvier au 17 février.

Récemment parus
1138
Roland-Pierre Gayraud, Lucy Vallauri
Fustat II. Fouilles d’Isṭabl ʿAntar
Céramiques d'ensembles des IXe et Xe siècles

Fouilles de l’Institut français d’archéologie orientale 75; 448 p.

Les fouilles d’Isṭabl ʿAntar se sont déroulées de 1985 à 2005 et ont mis au jour des vestiges sur une surface de plus de deux hectares. Elles ont livré une quantité considérable de matériels de toutes sortes, y compris de nombreux éléments organiques, dont la publication est en cours. Les céramiques représentent une part majeure de ces trouvailles par leur nombre et leur qualité. Ce premier volume qui leur est consacré concerne des ensembles clos, le plus souvent des fosses, dont la chronologie s’échelonne du milieu du IXe siècle jusqu’à la fin du Xe siècle. [en savoir plus]

1133
Thomas Faucher, Andrew R. Meadows, Catharine Lorber
Egyptian Hoards I
The Ptolemies

Bibliothèque d’étude 168; 608 p.

Le premier volume d’Egyptian Hoards offre la liste complète des 278 trésors (dont 49 inédits) composés de monnaies ptolémaïques en or, en argent et en bronze, trouvés en Égypte et dans les zones d’influence des rois lagides. Outre cette liste, l’ouvrage se compose essentiellement d’articles présentant des trésors inédits, augmentés ou réédités, pour la plupart largement illustrés (les planches proposent plus de 3 500 monnaies en couleur). [en savoir plus]

1128
Romain David
Céramiques ptolémaïques de la région thébaine


Cahiers de la céramique égyptienne 10; 352 p.

Ce volume présente les résultats de la table ronde internationale intitulée Theban Ceramics in Hellenistic context, organisée à Karnak les 28 et 29 septembre 2014. Il marque l’aboutissement du projet « Céramiques tardives d’Égypte (IVe s. av. n. è.-VIIe s.), entre tradition et acculturation ». [en savoir plus]

 

Ifao Newsletter

March 2017

Bonjour,

Once again, administrative commitments were major preoccupations for the IFAO over the past three months. The planned return to a balanced budget combined with two exterior factors, the stabilisation of the residence allowance and the devaluation of the Egyptian pound, and led to a budget surplus. These efforts were welcomed by the Administrative Council, which met in the IFAO on 18 February. After the two visits of last autumn, the Institute received the report of the General Inspection of the Administration of National Education and Research (IGAENR), as well as the report of the HCERES, this latter document being common to the five French Research Schools abroad. In addition, Olivier Caudron, general inspector for libraries visited the IFAO from 14 to 16 February. The management and all the individual services are now working towards the drafting of the development contract and the assessment report of the previous five-year cycle.

Autumn’s busy round of scientific activities came to a close with the conference organised by Nicolas Michel entitled “Archives privées en Égypte et au Proche-Orient, XVIe-XXe siècles” (4-5 December); the study days led by Catherine Defernez and Sylvie Marchand on the subject of “Conteneurs de transport égyptiens du IIIe millénaire av. n. è. à la fin de la période ptolémaïque. Imitations, assimilations et transpositions de modèles étrangers” (12 December); and the conference organised by Anita Quiles under the heading “Archaeometry: Another Point of View” (15 December). This latter involved certain invited archaeometry specialists working on sites outside of Egypt and came as the conclusion to a training programme designed for members of the Ministry of Antiquities that had been held in the IFAO over the previous two days. Scholarly meetings picked up again on 31 January with a study day dedicated to “Documents en langues orientales de l’Expédition d’Égypte conservés aux Archives de Vincennes” and organised by Michel Tuchscherer. In addition, Laurent Bavay and Cédric Larcher participated in a conference held in Luxor, 5 February, under the auspices of the Ministry of Antiquities, on the TT 1 of Sennedjem at Deir el-Medina.

Archives Varille
Archives Varille

On 23 February, a workshop was held in the Archives Service that brought together Cédric Larcher, head of this department, and Patrizia Piacentini and Christian Orsenigo of the University of Milan. The subject in question was the Varille archive, which is split between Milan and the IFAO. Indeed, during the past three months a large part of the Institute’s scientific activity has concentrated on archives. We have seen a remarkably high number of interns and researchers, too many to mention all here, along with outside personnel who have come to work on the identification, inventory, restoration and study of a wide range of material from scientific and administrative archives to objects in wood, terracotta, papyrus and even ostraca. We salute the selflessness of the director of the archives service and his team, who have provided the best possible working conditions for the researchers and others in the midst of multiple removals and refitting of the department as it tries to establish itself in a more coherent and functional space.

Cours d’égyptologie à l’Ifao
Cours d’égyptologie à l’Ifao

The month of January saw a pause in the usual rhythm of conferences, which now take a number of forms. Several have become standards: the Wednesday conference (eight between September and 1 March); the Midan Mounira cycle, which picks up in 2017 with a greater involvement of the IFE; and the monthly Arabic language seminar under the heading “Reading Historical Documents” on Saturdays. Two new formats have been added to the above: the monthly seminar of the scientific fellows, inaugurated in November 2016, and the presentation of the latest IFAO publications (see below). Lastly, a new series entitled “Rendez-vous de l’archéologie” organised jointly by the IFAO and the IFE is under preparation.

The opening of the Institute to a wider public has increased through the very successful launch on 13 February of the IFAO Egyptology Courses, presented twice a month by Marie-Lys Arnette, Egyptology fellow, and former student and teacher at the École du Louvre. This year the course is entitled “L’art au temps des Pyramides, des origines à la fin de l’Ancien Empire”.

Mouvements

Départ d’Aida Kolta
Départ d’Aida Kolta

The ever-smiling, attentive and efficient Aïda Kolta, the very face of the IFAO for all its visitors, has just retired. This event deserved a major farewell party at which the many guests expressed their esteem and affection. Aïda’s departure was the most notable of a number of changes these last few months. Mohamed Abdel Hamid, after 35 years of loyal service to the Institute, and Nabil Qenawi, storekeeper for 23 years, have also retired. George Habib succeeds Aïda, and Mohamed Diab takes over from Nabil. Hani Mawad Nessim rejoined the print house on 15 January as a general hand. A new post of site and security manager has been created, and Boris Ricard, previously international volunteer at the French Embassy in Cairo, took up the role on 1 February. His recruitment is part of a reorganisation of administrative services that we shall mention again in the future.

Arrivée de George Habib
Arrivée de George Habib

Some researcher news: Khaled Younes, Arabic papyrologist and assistant professor at the University of Sadat City, has become an Egyptian associate researcher; Amel Abdelaziz and Mohamed Ibrahim Abdel-Aal have been awarded PhD scholarships; Annalaura Turiano, of the University Aix-Marseille, has rejoined the IFAO for six months as part of a post-doctoral arrangement with LabexMed (Aix-Marseille); Maria Mossakowska-Gaubert, with the IFAO since 1999 under various titles (externally-funded scientific fellow, contracted associate researcher), joined the Centre for Textile Studies, Copenhagen University on 1 January with a two-year Marie-Curie grant; and Massimiliano Nuzzolo, externally-funded scientific fellow since 2015, has become an associate researcher at Charles University in Prague.

Any researcher about to visit the IFAO can now prepare his or her arrival with the help of a new, constantly up-dated online guide, Bienvenue à l’Ifao. A richly illustrated hardcopy version awaits the arrival of the researcher at the Institute, where George Habib, who has recently taken charge of reception and lodging, will provide further induction.


Three questions for : Séverine Gabry-Thienpont

Where does your interest in Coptic music and Egyptian religious music come from ?

First of all my interest was in Egypt. This was a childhood passion that I hoped to connect with my training as a musicologist. From my Master’s studies, I had the idea of starting research into music in Egypt and so I read an article by the egyptologist Hans Hickman who stated that if one wanted to hear echoes of Pharaonic music then one had to go to Coptic churches. The idea, being a bit crazy and also attractive, grabbed me, and I thought, “I have found my subject!” And that’s how I begun to be interested in this repertoire of music. Tackling other religious and spiritual repertoires seemed a logical step: it is important for me to understand how religious music and practices engage with each other in Egypt.

How does the IFAO help you ?

The IFAO supported me during my thesis: the egyptologist Sibylle Emerit asked me to join a programme she was running called “Music in ancient Egypt and its legacy in modern Egypt: continuity and gaps”. This gave me the chance to benefit from several missions and some fruitful scholarly challenges. A year after defending my thesis, I joined the IFAO as a scientific fellow in the Coptic, Arabic and Islamic studies department.
Along with a hugely valuable institutional support, the IFAO has given me time. I have profited from this time to develop my research and my questioning, as well as collective research projects. But most of all, this time has given me the opportunity to develop new fields and new contacts that provide my research with fabulous material for the next ten years at least.

When doing fieldwork in Egypt, is being a woman a plus or a negative ?

Le groupe Rango, zâr soudanais en Égypte (Dar al-Opera, 2016)
Le groupe Rango, zâr soudanais en Égypte (Dar al-Opera, 2016)

Indeed, one cannot avoid this sort of consideration in a place like Egypt. Overall, the fact of being a woman, and especially a married woman with children, has given me, from the personal point of view, a respectable status in the eyes of many. It is this status that helped to make possible my access to rituals of possession known as zar in southern Egypt. It is also this status that has led a good number of female initiates in this same ritual to trust me. On the other hand, during moulids or any other major public event to be a woman is extremely difficult and complicates any fieldwork. However, there is rather a lot written about this subject: any woman who conducts ethnographic research in Egypt will quickly have an idea of what she will be confronting.


IFAO lecture cycle
  • On February 8th 2017, Conférence by Michel Tuchscherer, professeur émérite à Aix-Marseille Université: Documents en langue orientale de l’Expédition d’Égypte conservés au Service historique de la défense à Vincennes [more]
  • On February 22nd 2017, Conférence by Pierre Grandet: Les sources documentaires de Deir el-Medina: Leur apport à notre connaissance de l'Égypte ancienne [more]
  • On March 1st 2017, Conférence by Patrizia Piacentini, Università degli Studi, Milan: Auguste Mariette: Témoignages méconnus dans les Archives de l'Université de Milan [more]
  • On March 15th 2017, Conférence by Aiman Ashmawy, Supreme Council of Antiquities, and Dietrich Raue, Ägyptisches Museum der Universität Leipzig: Egyptian-German Excavations in the Temple of Heliopolis [more]
  • On March 22nd 2017, Conférence by Chloé Ragazzoli, Université Paris-Sorbonne: Laisser son nom: Graffiti et visiteurs dans les tombes thébaines au Nouvel Empire [more]
  • On April 5th 2017, Conférence by Alain Delattre et Naïm Vanthieghem: Inscriptions chrétiennes et musulmanes d’Égypte médiévale : Témoignages discrets d’une société plurielle [more]
In partnership with the IFE
  • On February 2nd 2017, Les conférences Midan Mounira by Michel Foucher, Université Lumière Lyon 2: Les frontières au Moyen-Orient [more]
  • On February 12th 2017, Les conférences Midan Mounira by Henry Laurens, professeur au Collège de France: Occidentalisme et orientalisme: de la grande divergence à la grande convergence (XVIIIe-XXIe siècle), in partnership with Institut français d'Egypte — المعهد الفرنسي بالمنيره [more]
  • On March 12th 2017, Les conférences Midan Mounira by Oissila Saaïdia: Évangéliser les musulmans en terre d'Islam: réalités et limites (XIXe-XXe siècles), in partnership with Cedej, IRD, IFE [more]

Publications Department

The year-end assessment for 2016 is particularly positive, with the publication of 19 new titles, of which four were periodicals (BCE, BIFAO, AnIsl, MIDEO), an increase in bookshop sales and in the print shop business. The large-format illustrated book, Instantanés d’Égypte, published in September, was a great success both in Egypt and France, with more than 600 copies sold in four months. A second impression is underway.

The adventure of formatting periodicals into XML so that they can be uploaded to OpenEdition continues with the processing of MIDEO 32, and very soon No. 50 of the AnIsl.

Two recent publishing events: on 19 December, Claudine Piaton, Ezio Godoli and Nicolas Michel presented their new work L’Isthme et l’Égypte au temps de la Compagnie universelle du canal maritime de Suez, which came off the IFAO presses last July; on 20 February, to mark the launch of his new book Egyptian Hoards I, Thomas Faucher presented a lecture on Egyptian coinage in the Ptolemaic period at the Institut français; see his presentation of the book.

The IFAO participated in the “La France en Égypte” stand during the Cairo Book Fair from 27 January to 17 February.

Recently published
1138
Roland-Pierre Gayraud, Lucy Vallauri
Fustat II. Fouilles d’Isṭabl ʿAntar
Céramiques d'ensembles des IXe et Xe siècles

Fouilles de l’Institut français d’archéologie orientale 75; 448 p.

The excavations of Isṭabl ʿAntar were carried out between 1985 and 2005. They revealed remains on a surface of more than two hectares, and a large quantity of archaeological finds of various types, as well as organic material. The publication of this material is currently under progress. Ceramics constitute the largest part of these finds, in quantity as well as quality. This first volume, which is devoted to ceramics, concerns closed groups of finds, mainly from pits. The chronology stretches from the middle of the 9th century to the end of the 10th century. [more]

1133
Thomas Faucher, Andrew R. Meadows, Catharine Lorber
Egyptian Hoards I
The Ptolemies

Bibliothèque d’étude 168; 608 p.

The first volume of Egyptian Hoards offers a complete list of 278 hoards containing Ptolemaic coins in gold, silver, or bronze, found in Egypt and in the sphere of influence of the Lagid kings. Forty-nine of these hoards are documented here for the first time. The volume consists predominantly of articles presenting and analyzing the new hoards, enlarged hoards, and older hoards restudied in light of recent numismatic scholarship. [more]

1128
Romain David
Céramiques ptolémaïques de la région thébaine


Cahiers de la céramique égyptienne 10; 352 p.

This volume presents the results of the international workshop untitled Theban Ceramics in Hellenistic Context, held in Karnak on the 28th and 29th September 2014. It results from the project “Late ceramics from Egypt (IVth c. BC – VIIth c. AD), between tradition and acculturation. A case study from Karnak and Armant”. [more]