voir cette page dans votre navigateur - see this page in your browser
Institut Français
d’archéologie orientale — Le Caire

Lettre d’information de l’Ifao

Février 2016

Atelier d'étude des papyri d’Edfou
Atelier d'étude des papyri d’Edfou

Bonjour,

Les trois mois écoulés se sont ouverts tragiquement avec les attentats de Paris du vendredi 13 novembre 2015. Comme les autres instituts français au Caire, l’Ifao a fermé pendant trois journées dédiées au recueillement. De nombreux messages de soutien nous sont parvenus et nous tenons à remercier ici chaleureusement toutes celles et ceux, Égyptiens et étrangers, qui ont partagé notre affliction.

Les événements récents ont conduit l’ambassade à revoir et préciser les conditions de circulation sur le territoire égyptien. La carte résultante, que l’on peut consulter sur le site du ministère des Affaires étrangères (rubrique "sécurité"), inclut désormais les oasis du désert Libyque dans la « zone rouge ». Si la mission de Douch (Oasis de Kharga), qui avait commencé au tout début novembre, a pu se terminer sans encombre, ni celle de Bahariya prévue courant novembre, ni celle de Balat, qui débute traditionnellement autour du 24 décembre, n’ont pu être ouvertes. Les autres missions archéologiques se sont déroulées à l’ordinaire, notamment celles du Désert oriental (Bir Samout) et de Ayn Soukhna sur la mer Rouge. De même pour les activités de formation : un workshop de présentation de l’Ifao s’est tenu les 2 et 3 décembre sur le beau campus de l’Université de Minia, faculté d’hôtellerie et tourisme, où enseigne Eltayeb Abbas, chercheur à l’Ifao. La dernière semaine de janvier, s’est tenu, à l’Ifao, l’Atelier d’étude des papyrus grecs et coptes d’Edfou, organisé par Anne Boud’hors (CNRS IRHT) et Alain Delattre (ULB), qui avec Jean Gascou (univ. Paris-Sorbonne) ont encadré un groupe de cinq étudiants français et polonais.



Personnalités

Jean Jacquet, ermitages d’Adaïma, 1974
Jean Jacquet, ermitages d’Adaïma, 1974

 

Le monde de l’égyptologie a été endeuillé par la disparition le 7 janvier de Jean Jacquet, architecte et archéologue suisse, à l’âge de 95 ans. Ses travaux, fruits de plus de cinquante ans de terrain, sont étroitement liés à ceux de son épouse Helen Jacquet-Gordon, décédée en 2013. Tout le monde se rappelle la maison, perchée sur l’enceinte du temple de Karnak, qu’ils occupaient durant la saison des fouilles. Jean Jacquet a été architecte à l’Ifao de 1966 à 1986. Il a notamment publié à l’Ifao, en collaboration avec Serge Sauneron, Les ermitages chrétiens d’Esna I à III (FIFAO 29.1) ; et comme seul auteur, Le Trésor de Thoutmosis Ier dans Karnak-Nord V, VII et IX (FIFAO 44).

Le trimestre a été encore marqué par un nombre imposant de départs et d’arrivées. Shady Ramsis a été embauché comme assistant du responsable du pôle éditorial, et Yéhya Mohamed Ahmed comme chauffeur. Marianne Georges, adjointe aux ressources humaines, est partie s’installer au Canada et a été remplacée par Iman El Awadi. Nadine Cherpion, responsable des archives et collections, a pris sa retraite après 25 années passées à l’Ifao, successivement comme membre scientifique à titre étranger, bibliothécaire, et à son poste actuel depuis 2001. Son successeur, Cédric Larcher, a pris ses fonctions le 1er février. Philippe Chevrant, conservateur de la bibliothèque, en fin de mandat, sera bientôt remplacé par Agnès Macquin. Magdi Guirguis, historien de l’Égypte ottomane, professeur à l’Université de Kafr El-Sheikh, a été nommé collaborateur scientifique égyptien. Nous souhaitons aux uns la bienvenue, aux autres plein succès dans la suite de leur carrière, et à Nadine Cherpion une très heureuse retraite.

Jean-Luc Fournet, ancien membre scientifique, auparavant professeur à l’École pratique des hautes études, et président en exercice du conseil scientifique de l’Ifao, a prononcé le 8 janvier sa leçon inaugurale au Collège de France, où il occupera la chaire de papyrologie.

Rencontres

La troisième table ronde internationale du programme « Paysages sonores et espaces urbains de la Méditerranée ancienne » a rassemblé à Paris du 14 au 16 janvier 2016, une quarantaine de spécialistes (historiens, ethnomusicologues, organologues, conservateurs, archéomètres, acousticiens et luthiers) autour de la problématique de la facture instrumentale antique. Accueillie au C2RMF, à l’IRCAM, puis au Collège de France, la deuxième journée a été intégralement enregistrée et la grande majorité des communications peuvent être visionnées en ligne sur le site de l'IRCAM. Cette manifestation a été organisée par l’Ifao, l’EfA et l’EfR, en partenariat avec le C2RMF, le musée du Louvre, l’IRCAM, l’équipe CNRS Proche-Orient Caucase (UMR 7192) et avec le soutien de la fondation Hugot du Collège de France.

Les 16 et 17 décembre, s’est tenu à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense le colloque « Le roi et le fleuve : exemples d’usages pluriels de l’espace », co-organisé par Aline Tenu (CNRS ArScAn) et Marine Yoyotte (Ifao). Il s’agit de la première rencontre scientifique du groupe « Fleuves et territoires » (Labex DynamiTe) qui réunit des spécialistes de l’Égypte et du Moyen-Orient anciens.

Nos amis de l’Institut dominicain d’études orientales (Idéo) ont organisé les 14-16 janvier, à Bayt al-Sinnari, près de Sayyida Zaynab, un colloque intitulé « The Sciences of Islam: between repetition and innovation. What is commenting in Islam? ». Ce colloque, tenu en arabe, anglais et français, concluait le Projet des 200, financé par l’Union européenne et visant à éclairer le contexte historique de production des œuvres de 200 auteurs majeurs, et les liens entre elles.

 

Trois questions à : Anne Boud’hors

Qu'est-ce qui t'a attirée vers l'Égypte, et le copte en particulier ?

J'avoue que ce ne fut pas vraiment un choix délibéré. Je rêvais d'être égyptologue, comme beaucoup de jeunes, sans trop savoir ce que cela représentait exactement. Alors j'ai suivi les conseils que l'on me donnait : lettres classiques d'abord, puis un peu d'égyptologie, papyrologie. Un jour, mon directeur de thèse, Jean Irigoin, m'a poussée vers l'étude des manuscrits coptes, à la faveur d'un poste de pensionnaire proposé par la Bibliothèque nationale. J'ai découvert un champ d'étude où la tâche était immense, et les ouvriers bien peu nombreux. Difficile de trouver plus passionnant.

Comment vois-tu l'avenir des études coptes ?

Les études coptes sont une discipline minoritaire, qui a beaucoup de mal à maintenir sa place. Le manque de postes d'enseignement et de recherche entraîne un nombre faible d'étudiants, et réciproquement. Mais du coup, les coptisants ont souvent une motivation forte, forment une communauté scientifique internationale assez soudée, et publient beaucoup : par exemple, il me semble que le dynamisme de la collection Bibliothèque d'études coptes de l'Ifao est très encourageant. On observe aussi que les études coptes connaissent depuis quelques années en Égypte un véritable essor, en rayonnement et en qualité. Je veux donc rester optimiste.

La jarre d'Edfou est de nouveau en vedette, peux-tu nous expliquer pourquoi ?

La jarre d'Edfou contient des archives bilingues de la fin du VIIe siècle, qui documentent l'activité du gouverneur local, le pagarque Papas. Or contrairement aux papyrus grecs, les papyrus coptes de la jarre sont restés inédits et, malgré un travail régulier basé sur beaucoup de bonnes intuitions, Geneviève Favrelle n'a pas pu venir à bout de la tâche. Avec Alain Delattre, qui est désormais en charge du dossier, nous avons voulu tenter une expérience de travail collectif intensif, avec une équipe associant Jean Gascou, meilleur connaisseur du dossier grec, et cinq jeunes postdoc compétents dans les deux langues. Cette semaine passée aux archives de l'Ifao à étudier et reconstituer de nombreux papyrus coptes nous permet déjà d'entrevoir leur importance. Nous souhaitons renouveler l'expérience tout en bâtissant un projet qui englobe toute la documentation copte d'Edfou.

Manifestations

Le cycle des conférences de l’Ifao

  • Le 20 janvier 2016, Conférence par Marine Yoyotte (Ifao): Le site de Mi-Our au Nouvel Empire: Nouvelles perspectives de recherches [en savoir plus]
  • Le 3 février 2016, Conférence par Richard Jacquemond, (CNRS IREMAM UMR7310 / Université d'Aix-Marseille): Un mai 68 arabe? La révolution égyptienne au prisme du culturel [en savoir plus]
  • Le 17 février 2016, Conférence par Sibylle Emerit (Ifao): Les instruments de musique de l’Égypte ancienne : enjeux et perspectives de la base de données Meddea [en savoir plus]
  • Le 16 mars 2016, Conférence par Laurent Bavay (Ifao): La tombe thébaine d’Amenhotep (TT C3). Recherches sur l’évolution d’un paysage funéraire [en savoir plus]
  • Le 30 mars 2016, Conférence par Dimitri Laboury (F.R.S. - FNRS – Université de Liège): Painters and Painting Practices in the Theban Necropolis during the 18th dynasty [en savoir plus]
  • Le 13 avril 2016, Conférence par Michael Frishkopf (University of Alberta): The Possibility and Necessity of Musical Ecstasy (Tarab) in the Mystic Sufi Chant of Egypt [en savoir plus]

En partenariat avec l’Ifao

  • Le 7 février 2016, Les conférences Midan Mounira par Jean-Pierre Filiu (Sciences Po Paris): Midan Mounira. Pour une histoire laïque du monde arabe, en partenariat avec le Cedej-IRD-IFE [en savoir plus]
  • Le 2 mars 2016, Conférence par John Shearman and Khadiga Adam (ARCE): ARCE Luxor. Site Improvement, Job Creation and Conservation Projects on Egyptian Cultural Heritage Sites, en partenariat avec l’ARCE [en savoir plus]
  • Le 13 mars 2016, Les conférences Midan Mounira par Wahid Abdel Maguid (Al-Ahram): Les racines socio-politiques du terrorisme au Moyen-Orient, en partenariat avec le Cedej-IRD-IFE [en savoir plus]

Les médias en ont parlé

  • Bérangère Redon (CNRS HiSoMA) et Thomas Faucher (CNRS IrAmat) ont été invités le 12 décembre au Salon noir de Vincent Charpentier pour présenter les travaux de la mission du Désert oriental. Vous pouvez réécouter l'émission sur France Culture
  • L’émission Zone interdite du 3 janvier 2016 avait pour thème « Trésors, trafics et aventures au pays des Pharaons ». À cette occasion, le réalisateur Frédéric Wilner a filmé la fouille de Tabbet el-Guech dirigée par Vassil Dobrev (Ifao). Iliade Productions et les Films de l’Odyssée ont apporté un mécénat technologique pour protéger les nouvelles découvertes.

     

Pôle éditorial
Stand de la France à la foire du livre
Stand de la France à la foire du livre

En partenariat avec les librairies cairotes Oum el Dounia, Livres de France et Leïla Books, le service de diffusion a organisé une opération de déstockage du 1er au 22 novembre dernier, proposant une remise de 50 % sur 100 titres parus entre 2005 et 2012. À cette occasion, 463 ouvrages ont été vendus.

L'Ifao a participé à la Foire du livre du Caire du 27 janvier au 10 février 2016. À l'initiative de l'Institut français d'Égypte, des institutions françaises (Ifao, Cedej, IRD, AFD) et des libraires francophones ont partagé un stand, plus spacieux cette année et mieux disposé (dans le Pavillon Italia). La fréquentation des visiteurs a ainsi augmenté. L'Ifao a présenté une cinquantaine d'ouvrages, promus par les équipes du pôle éditorial et de la bibliothèque qui se relayaient sur place.

Récemment parus
1117
Pierre Tallet
La zone minière pharaonique du Sud-Sinaï II
Les inscriptions pré- et protodynastiques du ouadi 'Ameyra (CCIS n°273-335)

Mémoires publiés par les membres de l’Institut français d’archéologie orientale 132; 194 p.

Le site du ouadi Ameyra a été découvert au cours d’une campagne de prospection effectuée au Sud-Sinaï en 2012. Sur la partie supérieure d’une paroi rocheuse dominant le drain d’un petit ouadi apparaît une série importante de dessins et de textes attestant de la présence d’équipes égyptiennes au sud-ouest de la Péninsule tout au long d’une période d’au moins quatre siècles, comprise entre Nagada III A (c. 3200 av. J.-C.) et le début de la IIe dynastie (c. 2800 av. J.-C.). [en savoir plus]

1116
Anne Boud'hors, Chantal Heurtel
Ostraca et papyrus coptes du topos de Saint-Marc à thèbes


Bibliothèque d’étude copte 24; 336 + 208 p.

Le topos de Saint-Marc, établissement religieux situé sur la colline de Gournet Mourraï à Thèbes-ouest, fut fouillé par l’Ifao au début des années 1970. Le matériel trouvé lors des fouilles comprenait environ mille quatre cents ostraca et quelques dizaines de fragments de papyrus coptes. La sélection de quatre cent quarante textes publiés ici illustre, dans ses aspects économiques et administratifs, la vie de ce centre ecclésiastique entre le début du viie et la moitié du viiie siècle environ. [en savoir plus]

1120
Giuseppina Lenzo
Les stèles de Taharqa à Kawa


Paléographie hiéroglyphique 7; 352 p.

Les signes hiéroglyphiques gravés sur plusieurs stèles du roi koushite Taharqa de la XXVe dynastie font l’objet d’une étude détaillée dans ce volume de la collection Paléographie hiéroglyphique. Parmi ces stèles, cinq proviennent du site de Kawa au Soudan. Le texte de la stèle de Kawa V sur la crue du Nil de l’An VI a également été copié sur trois autres stèles retrouvées à divers endroits du territoire égyptien, ce qui a permis de sélectionner des signes gravés aussi bien dans le Delta (Tanis), en Haute-Égypte (Coptos et Matâanah), qu’au Soudan (Kawa). [en savoir plus]

1126
Serena Lopizzo
Les ostraca grecs et coptes du monastère de Baouît
conservés à la Fondation Bible+Orient de l’université de Fribourg (Suisse)

Bibliothèque d’étude copte 25; 112 p.

En 2005, grâce au don des héritiers d’un collectionneur privé, la Fondation Bible + Orient de l’Université de Fribourg (Suisse) put enrichir sa collection d’un lot de soixante-huit ostraca grecs et coptes. La formule « chine nsa », présente sur la quasi-totalité des documents, permet de les rattacher au monastère de Baouît, en Moyenne-Égypte, d’où ils proviennent sans aucun doute. Il s’agit de textes documentaires utilisés dans le cadre de la gestion économique du monastère et qui transmettent des ordres relatifs au transport de denrées, surtout de blé, vers le monastère. [en savoir plus]

A paraître
1110
Sébastien Biston-Moulin, Christophe Thiers
Le Temple de Ptah à Karnak
Travaux du Centre franco-égyptien d'étude des temples de Karnak

Bibliothèque générale 49; 344 ; 208 p.

Situé sur la bordure nord du domaine d’Amon-Rê à Karnak, le temple de Ptah n’a pas fait l’objet d’une étude depuis les travaux pionniers de Georges Legrain en 1899 et 1900. Initié en 2008, un programme du CFEETK (MAE-CNRS USR 3172) vise à une compréhension globale de cet édifice bâtit par Thoutmosis III, agrandi et décoré jusqu’au début de l’époque romaine. Les deux premiers volumes proposés livrent pour la première fois l’ensemble de la matière épigraphique du temple (fac-similés et textes hiéroglyphiques en ligne) ainsi que la couverture photographique complète, réalisée essentiellement après l’achèvement, en 2013, d’un important programme de restauration et de conservation. [en savoir plus]

Ifao Newsletter

February 2016

Edfou papyri worshop
Edfou papyri worshop

Bonjour,

The three months that have just passed began tragically with the attacks in Paris of Friday 13 November 2015. Along with the other French institutes in Cairo, the IFAO closed for three days to commemorate the dead. We received many messages of support and we would like to extend our warmest thanks to all those, whether Egyptian or foreigners, who shared in our mourning.

These recent events led the embassy to review and clarify conditions of movement throughout Egyptian territory. The resulting map, which can be consulted on the Ministry of Foreign Affairs’ website (heading "sécurité"), now includes the oases of the Western Desert in the “red zone”. Thus, while the mission to Dush (Kharga oasis), which began at the very beginning of November, was able to complete its work without difficulty, neither that of Bahareya, planned to commence during November, nor that of Balat, which traditionally starts around 24 December, were able to open. Our other archaeological missions carried on as normal, notably those of the Eastern Desert (Bir Samout) and at Ain Soukhna on the Red Sea. Training programmes were also unaffected, and an IFAO introductory workshop ran between 2 and 3 December in the Faculty of Tourism and Hotels on the beautiful campus of Minya University, where IFAO associate researcher Eltayeb Abbas is a lecturer. In the last week of January the IFAO hosted a study workshop dedicated to Greek and Coptic papyri from Edfu. This was organised by Anne Boud’hors (CNRS IRHT) and Alain Delattre (ULB) with the assistance of Jean Gascou (Paris-Sorbonne Univ.), and brought together a group of five French and Polish students.



Personnalités

Jean Jacquet, hermitages of Adaïma, 1974
Jean Jacquet, hermitages of Adaïma, 1974

 

The world of egyptology is mourning the death on 7 January of the Swiss architect and archaeologist Jean Jacquet at the age of 95. His work was the result of more than 50 years in the field and will always be closely linked to that of his wife, Helen Jacquet-Gordon, who passed away in 2013. Everyone remembers the house perched on the wall of Karnak temple that they occupied during the excavation season. Jean Jacquet was an architect with the IFAO from 1966 to 1986 and published, among other works, Les ermitages chrétiens d’Esna I–III in collaboration with Serge Sauneron (FIFAO 29.1), and, on his own, Le Trésor de Thoutmosis Ier in Karnak-Nord V, VII and IX (FIFAO 44)

The past three months have also seen a fair number of arrivals and departures. Shady Ramsis has been hired as an assistant to the publications director and Yehya Mohamed as a driver. Marianne Georges, human resources assistant, has left for Canada and been replaced by Iman El-Awadi. Nadine Cherpion, director of the archives has retired after 25 years with the IFAO, first as a foreign fellow, then librarian and in her present job since 2001. Her successor, Cédric Larcher, took up the post on 1 February. Philippe Chevrant, library curator, has reached the end of his tenure and will soon be replaced by Agnès Macquin. Magdi Guirguis, a historian specialising in Ottoman Egypt and professor at Kafr El-Sheikh University has been nominated as Egyptian research partner. We wish a warm welcome to our new recruits, great success to those moving on, and a very happy retirement to Nadine Cherpion.

Jean-Luc Fournet, former fellow, professor at the l’École pratique des hautes études, and current president of the IFAO scientific council, presented his inaugural lecture to the Collège de France, where he holds the chair in papyrology.

Scientific activities

The third international roundtable of the programme « Soundscapes and urban spaces in the ancient Mediterranean » was held in Paris from 14 to 16 January 2016. Some 40 specialists (historians, ethnomusicologists, organologists, restorers, archaeological scientists and instrument makers) came together around the issue of the manufacture of ancient instruments. Held in the C2RMF, IRCAM and then the Collège de France, the second day was fully recorded and the great majority of presentations can be seen on the website of IRCAM. This event was organised by the IFAO, EFA, EFR, in partnership with the C2RMF, the Louvre, IRCAM, CNRS Proche-Orient Caucase (UMR 7192) and with the support of the Hugot Foundation of the Collège de France.

On 16 and 17 December, the University Paris-Ouest Nanterre La Defense hosted a conference entitled « Le roi et le fleuve : exemples d’usages pluriels de l’espace », jointly organised by Aline Tenu (CNRS ArScAn) and Marine Yoyotte (IFAO). This was the first scientific encounter of the “Fleuves et territoires”/LabEx DynamiTe group designed to bring together specialists on Egypt and the ancient Middle East.

Our friends from the Dominican Institute for Oriental Studies (IDEO) organised a conference from 14 to 16 January at Bayt el-Sinnari, near Sayyeda Zeinab, entitled “ The Sciences of Islam: between repetition and innovation. What is commenting in Islam?”. The conference was conducted in Arabic, English and French and came as a conclusion to the Project 200, which has been funded by the European Union with the aim of the historical contextualisation of 200 major authors.

Three questions for : Anne Boud’hors

What attracted you to Egypt, and in particular to Coptic studies?

I must admit that it was not really a deliberate choice. I dreamed of being an egyptologist like many young people without really knowing what exactly that meant. So, I followed the advice I was given: study classics first, then some Egyptology and papyrology. One day, my thesis supervisor, Jean Irigoin, pointed me towards studying Coptic manuscripts, as there was a research post being offered by the National Library. I discovered a field in which the work was huge and there were very few people at it. Hard to find anything more exciting.

How do you see the future of Coptic studies?

Coptic studies is a minority discipline and it has difficulty holding its place. The lack of teaching and research jobs means that there are few students, and vice versa. But because of this, those of us in the field are often very strongly motivated and form a tightly knit international scientific community that publishes a lot. For example, it seems to me that the vitality of the IFAO’s Bibliothèque d'études coptes series is very encouraging. One can see also that in recent years Coptic studies in Egypt has experienced a real revival in breadth and quality. So, I remain optimistic.

The Edfu jar seems to be a new talking point. Can you explain why?

The Edfu jar held bilingual archives from the end of the 7th century, documenting the activities of a local governor, the pagarch Papas. Unlike the Greek papyri, the Coptic papyri in the jar have never been published and despite regular work based upon good insight, Geneviève Favrelle was unable to complete the task. Along with Alain Delattre, who is now in charge of the project, we wanted to launch an intensive collective study gathering a team involving Jean Gascou, the best expert for the Greek archives, and five young post-doc students competent in the two languages. The week we spent in the IFAO archives studying and reconstituting numerous Coptic papyri allowed us to catch a glimpse of their importance. We are hoping to repeat the experience and build a project that will take in all of the Coptic documentation from Edfu.

Events

IFAO lecture cycle

  • On January 20th 2016, Conférence by Marine Yoyotte (Ifao): Le site de Mi-Our au Nouvel Empire: Nouvelles perspectives de recherches [more]
  • On February 3rd 2016, Conférence by Richard Jacquemond, (CNRS IREMAM UMR7310 / Université d'Aix-Marseille): Un mai 68 arabe? La révolution égyptienne au prisme du culturel [more]
  • On February 17th 2016, Conférence by Sibylle Emerit (Ifao): Les instruments de musique de l’Égypte ancienne : enjeux et perspectives de la base de données Meddea [more]
  • On March 16th 2016, Conférence by Laurent Bavay (Ifao): La tombe thébaine d’Amenhotep (TT C3). Recherches sur l’évolution d’un paysage funéraire [more]
  • On March 30th 2016, Conférence by Dimitri Laboury (F.R.S. - FNRS – Université de Liège): Painters and Painting Practices in the Theban Necropolis during the 18th dynasty [more]
  • On April 13th 2016, Conférence by Michael Frishkopf (University of Alberta): The Possibility and Necessity of Musical Ecstasy (Tarab) in the Mystic Sufi Chant of Egypt [more]

In partnership with the IFAO

  • On February 7th 2016, Les conférences Midan Mounira by Jean-Pierre Filiu (Sciences Po Paris): Midan Mounira. Pour une histoire laïque du monde arabe, in partnership with Cedej-IRD-IFE [more]
  • On March 2nd 2016, Conférence by John Shearman and Khadiga Adam (ARCE): ARCE Luxor. Site Improvement, Job Creation and Conservation Projects on Egyptian Cultural Heritage Sites, in partnership with ARCE [more]
  • On March 13th 2016, Les conférences Midan Mounira by Wahid Abdel Maguid (Al-Ahram): Les racines socio-politiques du terrorisme au Moyen-Orient, in partnership with Cedej-IRD-IFE [more]

Media coverage

  • On 12 December, Vincent Charpentier, presenter of Le Salon Noir on Radio France Culture, invited Bérangère Redon (CNRS HiSoMA) and Thomas Faucher (CNRS IrAmat) to talk about their work in the Eastern Desert. The programme can be heard at: France Culture
  • The television programme Zone Interdite, 3 January 2016, followed the theme « Trésors, trafics et aventures au pays des Pharaons ». For this special, the director Frédéric Wilner filmed the excavations at Tabbet el-Guech supervised by Vassil Dobrev (IFAO). The two companies Iliade Productions and Films de l’Odyssée have provided technological support for the protection of new discoveries.

Publications Department

France's bookshop at the Cairo book fair
France's bookshop at the Cairo book fair

In partnership with the Cairo-based bookshops, Oum el Dounia, Livres de France and Leïla Books, the IFAO distribution service organised a clearance sale from 1 to 22 November 2015. One hundred titles, published between 2005 and 2012 were on offer at 50% discount. Some 463 books were sold.

The IFAO took part in the Cairo Book Fair, which ran from 27 January until 10 February of this year. Following a proposal from the Institut français d'Égypte, a number of French organisations (IFAO, CEDEJ, IRD, AFD) and francophone bookshops shared a more spacious and well-situated stand in the Pavillion Italia. Visitor numbers to the stand were up this year and the IFAO displayed some 50 books that were presented by rotating teams from the publishing department and the library.

Recently published
1117
Pierre Tallet
La zone minière pharaonique du Sud-Sinaï II
Les inscriptions pré- et protodynastiques du ouadi 'Ameyra (CCIS n°273-335)

Mémoires publiés par les membres de l’Institut français d’archéologie orientale 132; 194 p.

The site of Wadi Ameyra was discovered in 2012. On the top of a sandstone panel, above the drain of a small wadi, the site presents an important series of drawings and texts attesting to the regular presence of Egyptian teams in this region throughout a period of more than four centuries between Naqada IIIA (c. 3200 BC) and the beginning of the 2nd Dynasty (c. 2800 BC). [en savoir plus]

1116
Anne Boud'hors, Chantal Heurtel
Ostraca et papyrus coptes du topos de Saint-Marc à thèbes


Bibliothèque d’étude copte 24; 336 + 208 p.

The topos of St. Mark, a religious institution located on the hill of Qurnet Murai in Western Thebes, was excavated by the Ifao in the early 1970. The material found during the excavations included approximately 1400 Coptic ostraca and several dozen fragments of Coptic papyri. The selection of 440 texts published here illustrates, from the economic and administrative point of view, the life of this ecclesiastical center between the early 7th and half of the 8th century. [en savoir plus]

1120
Giuseppina Lenzo
Les stèles de Taharqa à Kawa


Paléographie hiéroglyphique 7; 352 p.

This volume of the Paléographie hiéroglyphique collection offers a study of the hieroglyphic signs carved on several stelae of the Kushite King Taharqa of the 25th Dynasty. Among these stelae, five are from the site of Kawa, Sudan. The text of the stela Kawa V about the flood of the Nile in the Year 6 has also been copied on three other stelae found in different locations of the Egyptian territory, which allowed the selection of signs carved in the Delta (Tanis), in Upper Egypt (Coptos and Matâanah) as well as in Sudan (Kawa). [en savoir plus]

1126
Serena Lopizzo
Les ostraca grecs et coptes du monastère de Baouît
conservés à la Fondation Bible+Orient de l’université de Fribourg (Suisse)

Bibliothèque d’étude copte 25; 112 p.

In 2005, the Bible + Orient Foundation at the University of Fribourg (Switzerland) enhanced its collection with a group of 68 ostraca, written in Coptic and Ancient Greek, and donated by the family of a Swiss collector. The expression “chine nsa” written on almost all the ostraca, leaves no room for doubt as to their origin: the monastery of Bawit, in Middle Egypt. The documentary texts on the ostraca concern the economic management of the monastery and were used for delivery requests of food, especially grain, from the surrounding fields. [en savoir plus]

To be published
1110
Sébastien Biston-Moulin, Christophe Thiers
Le Temple de Ptah à Karnak
Travaux du Centre franco-égyptien d'étude des temples de Karnak

Bibliothèque générale 49; 344 ; 208 p.

Located on the northern edge of the precinct of Amon-Re at Karnak, the temple of Ptah has not been studied since the pioneering work of Georges Legrain in 1899 and 1900. A CFEETK (MAE-CNRS USR 3172) programme was begun in 2008 and aims to develop an overall understanding of this edifice which was built by Thutmose III and enlarged and decorated up until the beginning of the Roman period. The first two planned volumes will contain, for the first time, the ensemble of epigraphic material from the temple (facsimiles and hieroglyphic texts) as well as a comprehensive photographic coverage that was undertaken in 2013 after the completion of a large programme of restoration and preservation. [en savoir plus]