Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Chercheurs

liste des chercheurs, précédent,


Marine Yoyotte

my@.oyotte at ifao dot egnet dot net

Égyptologie

Membre scientifique

UMR 8167

Doctorat d’Égyptologie (Paris IV-Sorbonne, sous la direction de D. Valbelle, février 2012).

• Membre du projet "Fleuves et territoires" dans le cadre du LabEx Dynamiques territoriales et spatiales (depuis mai 2014).
• Collaborateur scientifique, musée Rodin, collections égyptiennes (depuis mai 2015).
• Chargée d’enseignement, Université de Nantes, UFR d’Histoire, Histoire de l’Art et Archéologie (2014-2015).
• Chargée d’enseignement, Université Paris VII (2014-2015).
• Lauréate d’une bourse de la fondation Michela Schiff Giorgini afin de financer les recherches géoarchéologiques et géophysiques pour localiser le port de Gourob (2014).
• Lauréate du prix Max Serres, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres pour un projet sur la reine Tiy (2012).
• Commissaire adjoint exposition "Reines d’Égypte" (Monaco, Grimaldi Forum, 2006-2008).

• Les espaces portuaires méditerranéens antiques.
• Le port fluvial de Gourob (à l’entrée du Fayoum).
• Le harem royal dans l’Égypte ancienne (d’après sources textuelles, iconographiques et archéologiques).
• L’itinérance de la cour.
• La reine Tiy.

• Participation active au groupe de travail "Fleuves et territoires".
• Membre de la mission de Deir el-Medina (depuis 2013) : étude et publication en cours de la tombe du sculpteur Qen (TT 4).
• Membre du Gurob Harem Palace Project (depuis 2006).

Articles et notices :
• « Le harem, les femmes de l’entourage royal et leurs lieux de résidence aux époques tardives : espace social ou espace clos? », dans G. Tallet, B. Redon (éd.), Rencontres, convivialité, mixité, confrontations. Les lieux de sociabilité en Égypte tardive. Actes de la table-ronde Aigyptos (à paraître dans les Topoi).
• Quatre notices de catalogue, dans G. Andreu-Lanoë (éd.), L’art du contour. Le dessin dans l’Égypte ancienne, catalogue d’exposition Paris, Musée du Louvre (19 avril-22 juillet 2013), Paris, 2013, p. 254, n° 103, p. 274, n° 114-116, p. 310, n° 156.
• « Le ‘harem’ (jpt nsw) et son personnel aux périodes tardives », dans Chr. Zivie-Coche, I. Guermeur (éd.), Parcourir l’éternité. Hommages à Jean Yoyotte, BEHE 156, Paris, p. 1109-1122.
• « Les divines adoratrices d’Amon », Égypte Afrique & Orient 56, janvier-février 2010, p. 9-22.
• « Le harem dans l’Égypte ancienne » / “The ‘harem’ in Ancient Egypt”, dans Chr. Ziegler (éd.), Reines d’Égypte, catalogue d’exposition (Monaco, juillet-septembre 2008), Paris, 2008, p. 76-91 et passim (80 notices). Catalogue publié en français et en anglais.

Monographies :
• La tombe du sculpteur Qen (TT4) à Deir el-Medina (en préparation).
• Le « harem » royal dans l’Égypte ancienne (en préparation).
• En collaboration avec I. Shaw : Gurob. Geographical, Historical and Historiography of the Researches of the Site, Gurob Reports I (en preparation).
• La reine Tiy (en préparation).

• « The royal ‘harim’ during the New Kingdom: sociological analysis of a palatial institution », dans le cadre de la journée d’étude organisée à l’Université de Bâle par S. Bickel intitulée "Royal Families in the New Kingdom" (09 mai 2015).
• « Un port à l’entrée du Fayoum : Mi-our (Gourob) au Nouvel Empire », dans le cadre du séminaire "Maîtrise et contrôle des fleuves" organisé par A. Tenu et rattaché au LabEx Dynamiques territoriales et spatiales (Paris) [texte sur : http://fleuves.hypotheses.org/contributions/contributions-du-25-juin-2014/contribution-de-marine-yoyotte] (25 juin 2014).
• « La base portuaire de Mi-Our (Gourob) au Bronze Moyen et Récent », dans le cadre des séminaires organisés à l’Université de Bretagne occidentale par G. Chambon intitulé "Ontologie des ports de l’Antiquité à l’époque moderne" (14 mai 2014).
• « Le harem : fonctions, position dans la société de cour et évolution architecturale », dans le cadre des séminaires organisés à l’Université Lyon 2 par L. Coulon, L. Pantalacci et L. Postel intitulé "Approche historiographique des notions de cour et d’élites en Égypte et au Proche-Orient anciens" (14 juin 2013).
• « Le harem, les femmes de l’entourage royal et leurs lieux de résidence aux époques tardives : espace social ou espace clos? », dans le cadre de la table-ronde Aigyptos organisée par B. Redon et G. Tallet intitulée "Rencontres, convivialité, mixité, confrontations. Les lieux de sociabilité en Égypte tardive" (22 juin 2013).

À venir (16-17 décembre 2015, Nanterre – salle des conférences) :
• Co-organisation avec A. Tenu d’un colloque pluridisciplinaire international intitulé "Le roi et le fleuve : exemples d’usages pluriels de l’espace", dans le cadre du LabEx Dynamiques territoriales et spatiales [http://fleuves.hypotheses.org/le-roi-et-le-fleuve].