Institut français
d’archéologie orientale - Le Caire

Le palais Mounira

Cent ans au palais Mounira
Palais Mounira
Façade ouest du palais avant 1929
Émile Chassinat
Émile Chassinat

Pour l’Institut français d’archéologie orientale, 1907 représente une année importante : Émile Chassinat, désireux d'étendre les activités de l'institut en le dotant d'une imprimerie, prit la décision de déménager l’IFAO.Le palais de Mounira, érigé sur un terrain ayant fait partie un temps des jardins d’Ibrahim Pacha, était à vendre. Après s'être établi successivement Boulevard Mohammed Ali (1881-1885), Avenue de Boulaq (1885-1897) et Rue Antikhana (1897-1907), où l’IFAO occupait un bâtiment construit par Ambroise Baudry, l’institut s'installait durablement dans les locaux spacieux qui sont encore les siens actuellement.

Grand hall
Grand hall

En 2007, L’IFAO a commémoré le centenaire de son installation dans le palais Mounira. Une enquête a permis de tracer les grandes lignes de l’histoire du bâtiment, lesquelles ont été présentées, avec les activités de l'institut, dans une exposition qui s’est tenue dans le grand hall de l’IFAO. Dans le même temps et à cette occasion, une exposition avait lieu au musée du Caire, retraçant 25 ans de fouilles sur les chantiers de l’IFAO (notre publication BiGen 31).

Animé par le souci de la conservation du patrimoine monumental du Caire moderne, l’IFAO continue aujourd’hui à protéger et entretenir ce prestigieux édifice.

Propriétaires du palais
Quelques dates

1892 Un plan cadastral de Baroi Bey mentionne l’existence d'un palais Mounira ;
Nov. 1896 Amina Elhâmi, fille de Ibrahim Elhâmi Pacha et veuve de Mohamed Tawfiq, ex-khédive d’Égypte, donne le palais à sa fille Nimet-Allah Tawfiq. Une carte de 1897 montre que le plan de ce palais est différent du plan du palais actuel ;
3 mai 1898 La princesse Nimet-Allah Tawfiq vend le palais au Prince Ibrahim Hilmi Pacha. Ce dernier (probablement) construit un nouveau palais, en partie sur les fondations de l’ancien; puis il ajoute deux ailes entre 1903 et le début de 1905 ;
8 août 1906 Le prince Ibrahim Hilmi Pacha vend la totalité des bâtiments à Elie Cattaoui qui les cède, un mois plus tard, à Ahmed Bey Khaïry. La décoration du palais, à cette époque, est encore inachevée ainsi que l’escalier principal et les parquets ;
18 janv. 1907 Ahmed Bey Khaïry vend la totalité des bâtiments à l’Anglo-Belgian Compagny of Egypt ;
8 mai 1907 Le Ministère français de l’Instruction Publique, des Beaux-Arts et des Cultes acquiert la totalité des bâtiments de l’Anglo-Belgian Compagny of Egypt en échange de l’ancien bâtiment de l’IFAO, situé rue Antikhana (opération réalisée par É. Chassinat, directeur de l’IFAO) ;
1929 Restauration du palais par P. Jouguet, directeur de l’IFAO. Les perrons circulaires deviennent rectangulaires. Les décors Art nouveau des façades sont remplacés par des décors néo-classiques.

The Mounira Palace

100 years in Mounira Palace
 West façade of the palace before 1929.
West façade of the palace before 1929.
Émile Chassinat
Émile Chassinat

The year 1907 was an important one for the Institut français d’archéologie orientale. The director, Emile Chassinat, hoping to extend the activities of the Institute through the installation of a printing press, took the decision to move premises. Mounira Palace, standing upon a plot of land that had once been part of Ibrahim Pasha’s gardens, was for sale. After periods on the Boulevard Mohammed Ali (1881-1885), the Avenue de Boulaq (1885-1897) and Antikhana Street (1897-1907), where the IFAO had occupied a building constructed by Ambroise Baudry, the Institute was to settle into the spacious surroundings that have remained its home to this day

 Great hall.
Great hall.

In 2007, the IFAO celebrated the centenary of its residence in Mounira Palace. A research project revealed the major moments in the history of the building and this was presented, along with the activities of the Institute, as part of an exhibition that was held in the great hall of the IFAO. In conjunction with this occasion, an exhibition was also held in Cairo Museum, looking back at 25 years of excavations by the IFAO (see the publication BiGen 31).

Ever aware of the need to preserve the built environment of modern Cairo, the IFAO continues today to protect and maintain this prestigious edifice.

Some important dates

1892 A cadastral map of Baroi Bey mentions the existence of a Mounira Palace;
Nov. 1896 Amina Elhami, daughter of Ibrahim Elhami Pasha and widow of Mohamed Tawfiq, former khedive of Egypt, gives the palace to her daughter Nimet-Allah Tawfiq. A map from 1897 shows that the plan of this building is different from the plan of the present palace;
3 mai 1898 Princess Nimet-Allah Tawfiq sells the palace to Prince Ibrahim Hilmi Pasha. This latter probably builds a new palace partly upon the foundations of the earlier building. He then adds two wings between 1903 and the beginning of 1905;
8 août 1906 Prince Ibrahim Hilmi Pasha sells the ensemble of buildings to Elie Cattaoui who, one month later, sells it to Ahmed Bey Khairy. The decoration of the palace at this period is still unfinished, as is the principal staircase and the parquet flooring;
18 janv. 1907 Ahmed Bey Khairy sells the complex to the Anglo-Belgian Company of Egypt;
8 mai 1907 In an deal organised by Emile Chassinat, director of the IFAO, the French Ministry of Public Instruction, Fine Arts and Religions acquires the ensemble from the Anglo-Belgian Company of Egypt in exchange for the former IFAO building located on Antikhana Street;
1929 Restoration of the palace by Pierre Jouguet, director of the IFAO. The circular flights of stairs become rectangular. The art nouveau decoration of the façade is replaced by neo-classical decoration.